BFM Business

Même dans le rouge, Facebook rassure le marché

Les résultats de Facebook ont dépassé les attentes au troisième trimestre.

Les résultats de Facebook ont dépassé les attentes au troisième trimestre. - -

Le réseau social en ligne a publié ses résultats pour le troisième trimestre 2012, ce mardi 23 octobre. Malgré une nouvelle perte nette, le groupe a dépassé les attentes des analystes, avec notamment un chiffre d'affaires en hausse de 32%.

"Je veux dissiper le mythe", a déclaré mardi soir Mark Zuckerberg, "dissiper le mythe selon lequel nous ne sommes pas capables de gagner de l'argent sur les mobiles". Une incertitude qui a précisément causé la dégringolade du titre Facebook ces derniers mois.

C’est désormais chose faite. Après l’annonce de résultats trimestriels supérieurs aux attentes, et en dépit d'une nouvelle perte nette, le réseau social en ligne a vu son action décoller de 9,74% à 21,35 dollars vers 20h30 GMT dans les échanges électroniques suivant la clôture de la Bourse de New York.

Les recettes publicitaires en hausse

Car Zuckerberg avance quelques solides argument : les recettes publicitaires sont en hausse. La hausse s'accélère par rapport au second trimestre. Mais surtout Facebook assure que 14% de ses recettes publicitaires proviennent désormais des mobiles. C'est la première fois que Facebook donne le détail et, pour être encore plus concret il est précisé que ces fameuses recettes sur les mobiles sont désormais de 1,7 millions de dollars par jour, soit trois fois plus qu'au dernier trimestre. Le tout dans un contexte où Facebook a passé le milliard d'utilisateurs.

Le chiffre d'affaires dépasse les espérances

Le groupe a accusé au troisième trimestre une perte nette de 59 millions de dollars, à comparer à un bénéfice de 150 millions un an plus tôt, selon les résultats publiés. Il était déjà déficitaire de 157 millions de dollars au trimestre précédent.

Mais le résultat ajusté par action, qui sert de référence aux analystes, est positif de 12 cents, un niveau similaire à celui de la même période de 2011 et supérieur d'un cent à la prévision moyenne du marché. Le groupe impute la différence à des rémunérations en actions liées à l'entrée en Bourse, sans lesquelles il aurait dégagé un bénéfice de 311 millions de dollars, soit 12 cents par action.

Le chiffre d'affaires a dépassé encore plus nettement les attentes en progressant de 32% à 1,26 milliard de dollars. Les analystes espéraient en moyenne seulement 1,23 milliard.

BFMbusiness.com