BFM Business

Les ventes d’ordinateurs sont en chute libre

Les PC disparaissent progressivement face aux nouveaux supports plus mobiles et compacts.

Les PC disparaissent progressivement face aux nouveaux supports plus mobiles et compacts. - -

Le bon vieux PC connaît des jours sombres. Face à la concurrence des nouveaux supports, comme les tablettes et les smartphones, les ventes d'ordinateurs classiques chutent.

Deux nouvelles études jettent un froid sur le PC. Les ventes se sont effondrées au premier trimestre dans le monde: -14% selon le cabinet de conseil IDC, et -11% selon l’entreprise américaine Gartner.

Cela concerne tous les grands noms du secteur: Microsoft, Hewlett-Packard, Dell. Et même les solutions développées par les fabricants n’ont pas permis de stopper l’hémorragie.

Pour le cabinet IDC, c’est du jamais vu. La chute de ce trimestre est la pire depuis 1994, depuis qu’il suit les ventes de PC trimestre par trimestre. Le numéro un de son secteur, HP, est en baisse de 24%, Dell de 11%.

Les solutions ne freinent pas l'érosion du marché

Première explication à cette chute des ventes mondiales, les consommateurs se tournent vers les tablettes et smartphones. L’autre explication tient dans le comportement des entreprises. Selon IDC, elles ont tendance à attendre plus longtemps avant de renouveler leur flotte.

Mais le constat le plus frappant est que même les solutions censées enrayer l’érosion du marché n’ont pas trouvé preneur. Exemple, Microsoft et son système d’exploitation Windows 8. Il devait apporter une vraie alternative au tout-tactile offert par les tablettes et smartphones. Pour IDC, cela a eu l’effet contraire, ce que conteste Microsoft.

Et les choses vont rester très compliquées. Selon IDC, plus d’un milliard de smartphones et tablettes seront vendus cette année. Trois fois plus que les ventes de PC. La contraction du marché pourrait être pire que prévue.

Aurélie Boris et correspondante à New York