BFM Business

Les résultats de Samsung sauvés par les puces électroniques

Samsung joue son va-tout avec son nouveau modèle-phare de smartphone, le Galaxy S6, qui sera mis en vente le 10 avril prochain.

Samsung joue son va-tout avec son nouveau modèle-phare de smartphone, le Galaxy S6, qui sera mis en vente le 10 avril prochain. - AFP Lluis Gene

Le chiffre d'affaire trimestriel du géant coréen est en baisse de 12,4%. Mais Samsung Electronics anticipe une réduction de son bénéfice opérationnel moins forte que les prévisions des analystes.

Samsung Electronics est parvenu à ralentir la chute de ses profits. L'industriel coréen estime que son bénéfice opérationnel atteindra 5.900 milliards de wons (4,96 milliards d'euros) sur la période allant de janvier à mars 2015. Cette baisse de 30,5% a ravi les investisseurs. Elle est en effet moins forte que ce prévoyaient les analystes, qui tablaient sur un résultat de 5.500 milliards de wons.

Le chiffre d'affaires trimestriel de Samsung dans le monde (47.000 milliards de wons) affichent une baisse de 12.4% sur un an. En attendant leur publication définitive fin avril 2014, ces estimations de résultats font dire à Song Myng-Sup, analyste chez HI Investment & Securities: "Les ventes oscillent en dessous des attentes des analystes mais les bénéfices sont en hausse, ce qui signifie que l'entreprise a amélioré ses profits en dépensant moins plutôt qu'en vendant plus".

Des usines de puces mémoire récemment modernisées

Le groupe ne détaille pas ces prévisions de résultats en fonction de ses secteurs d'activité. Mais, les analystes estiment que Samsung tire son épingle du jeu grâce aux performances de l'activité fortement rentable des puces mémoire qui permettent d'amortir le revers de fortune subi par les mobiles.

Les bénéfices opérationnels de sa division semi-conducteurs avaient bondi de 35,7% sur un an au quatrième trimestre 2014. Ces performances ont été aidées par la modernisation de ses usines de puces mémoire, qui ont permis à Samsung de réduire ses coûts, a expliqué Song Myng-Sup, analyste chez HI Investment & Securities.

Tout en restant premier producteur mondial de smartphone en volume, Samsung voit ses bénéfices dégringoler depuis la fin 2013 en raison de la concurrence féroce dans un marché des smartphones saturé, sur lequel il avait longtemps régné en maître.

Le smartphone Galaxy S6 sort à partir du 10 avril

Le sud-coréen est pris en tenailles entre son grand rival américain Apple, dans le haut de gamme, et les fabricants chinois comme Huawei ou Xiaomi, en grande forme pour ce qui est du moyen et de l'entrée de gamme. 

En attendant, Samsung jouera son va-tout avec le smartphone Galaxy S6, dévoilé début mars 2015 à Barcelone et qui doit débouler sur le marché à partir du 10 avril.

Les spécialistes ont plutôt bien accueilli le Galaxy S6, estimant qu'il ne déméritait pas face à l'iPhone 6, qui domine les ventes de smartphone dans le haut de gamme de ce marché. La nouvelle version va contribuer à renverser la situation, a prédit Nam Dae-Jong, analyste chez Hana Daetoo Securities à Séoul. "J'estimais le bénéfice opérationnel du deuxième trimestre à 6.400 milliards de wons mais je prévois de le réviser à la hausse", a-t-il déclaré.

F.B avec AFP