BFM Business

Les montres connectées n'ont jamais décollé et elles s'effondrent déjà

-

- - -

Avec 2,7 millions d'exemplaires au troisième trimestre, les ventes de montres connectées sont en chute de 52% par rapport à la même période en 2015. Déjà le début de la fin pour les "smartwatches"?

Les montres connectées resteront-elles comme l'un des plus gros flops de l'histoire de la high-tech? S'il est encore un peu tôt pour l'affirmer avec certitude, il semble bien qu'elles en prennent le chemin. Alors que la sortie en 2015 de l'Apple Watch devait faire décoller ce qu'on pensait être à l'époque un marché prometteur, il n'en a rien été. Et si la montre d'Apple a permis d'accroître un temps les ventes toutes marques confondues, l'effet n'a pas été durable.

Depuis, la tendance s'est même inversé. Selon le cabinet IDC, les ventes de montres connectées ont fortement chuté au niveau mondial au 3ème trimestre 2016. A peine 2,7 millions de montres ont trouvé preneurs entre juillet et septembre de cette année. Soit une baisse de 51,6% par rapport à la même période de 2015. Cette dégringolade touche presque toutes les marques.

-
- © -

A commencer par Apple. Si la marque américaine reste leader avec 1,1 million de montres livrées sur la période (41,3% de part de marché), ses ventes se sont effondrées de 71,6% en un an! Lenovo et Pebble sont aussi en très fort recul mais sur des volumes bien plus faibles. Samsung est à peu près stable avec 400.000 unités écoulées. Seul Garmin tire son épingle du jeu avec ses montres pour sportifs grâce notamment au lancement de sa série haut de gamme Fenix Chronos. La marque américaine en a vendu 600.000, soit une croissance de 324% en un an.

Pour l'industrie de la high-tech qui comptait sur les montres connectées pour prendre le relais du smartphone dont les ventes commencent à reculer au niveau mondial, c'est la douche froide. En dehors de quelques usages de niche comme le sport, les consommateurs ne voient pas l'utilité de produits qu'ils voient comme des gadgets onéreux. "Il devient maintenant évident que les montres connectées ne sont pas pour tout le monde, explique Jitesh Ubrani l'analyste spécialiste des objets connectés chez IDC. C'est primordial pour les fabricants de proposer des usages différents que ceux du smartphone." Car aujourd'hui globalement, les montres connectées permettent de faire la même chose que les smartphones mais sur un écran plus petit situé sur le poignet. Trop peu pour convaincre les consommateurs.

Frédéric Bianchi
https://twitter.com/FredericBianchi Frédéric Bianchi Journaliste BFM Éco