BFM Business

Les hackers français sont les rois du cybercrime… en France

Le rapport de ThreatMerix l'affirme : la plus grande cyber-menace qui a pesé sur les entreprises françaises lors du 1er trimestre 2015 est Made in France.

Le rapport de ThreatMerix l'affirme : la plus grande cyber-menace qui a pesé sur les entreprises françaises lors du 1er trimestre 2015 est Made in France. - Joel Saget (AFP)

Une étude révèle que 87% des actes cybercriminels commis en France sont du fait de hackers made in France. Russes, Africains, Chinois ou Coréens seraient moins offensifs qu’on ne le pense.

La dernière étude de ThreatMetrix va secouer les idées reçues sur la cybercriminalité en France. Selon ce rapport, qui porte sur le 1er trimestre 2015, "la plus grande cyber-menace ayant pesé sur les entreprises françaises durant cette période aurait pour origine l’hexagone". 

L’étude précise que 87% des attaques sont commises depuis la France. Pour les auteurs du rapport, il ne s’agit pas de pointer la performance de la cyberdélinquance made in France, mais de noter que désormais, les attaques menées dans chaque pays sont pilotées dans leur frontière. Ce constat est "en rupture avec les tendances dominantes où la grande majorité des cyberattaques avaient pour origine la Russie, l’Asie ou l’Afrique."

Ainsi, la France n’est donc pas une exception, mais elle exprime une véritable tendance. En Grande-Bretagne, 75% des actes cybercriminels proviennent d’Irlande ou d’Angleterre, 81% en Allemagne, 54% aux Pays-Bas, 94% en Italie et 85% en Russie. 

Sur les attaques, ThreatMetrix a constaté que l'usurpation d'identité (spoofing) est devenue la plus courante. Lors des fêtes de Noël, le cabinet a dénombré 11.4 millions de tentatives de transactions frauduleuses.

Pascal Samama