BFM Business

Les Français sont très vite devenus fans du paiement sans-contact

Selon MasterCard, les Européens adoptent l'économie sans espèces, comme en témoignent le déclin de l'argent liquide et l'adoption rapide de la technologie sans contact

Selon MasterCard, les Européens adoptent l'économie sans espèces, comme en témoignent le déclin de l'argent liquide et l'adoption rapide de la technologie sans contact - AFP

Une étude de Mastercard constate l'augmentation du paiement sans contact dans toute l'Europe avec une augmentation de 97% des transactions en sans contact. En France, ces transactions ont progressé de 156% entre 2017 et 2018.

Beaucoup doutaient de son succès, mais les chiffres sont là. Selon une étude Mastercard, les transactions sans-contact progressent à un rythme impressionnant. "La technologie sans contact continue de s’étendre pour devenir la forme de paiement électronique la plus largement adoptée dans l'histoire du paiement en Europe", précise le groupe bancaire qui dévoile que sur le continent, près de la moitié des transactions par carte bancaire s’effectue désormais en sans-contact. Entre janvier 2017 et août 2018, l’augmentation de ce mode de paiement a évolué de 97%.

Si le succès se constate dans toute l’Europe, la croissance en France est l’une des plus importante. Lors de cette période, elle atteindrait 156%. Le potentiel de progression est encore important puisque la part des paiements oscille entre 20% et 26% depuis le début de l’année. La Pologne est en tête de cette tendance avec plus de 80% des paiements réalisés sans contact cette année. 

Les modes de vie évoluent

Pour Solveig Honoré Hatton, directrice générale Mastercard France, cette tendance repose principalement sur la confiance que les consommateurs et les commerçants accordent à cette technologie. "Les modes de vie évoluent et avec eux l’exigence de rapidité, praticité et sécurité. L’adoption du sans contact s’impose donc comme un geste naturel répondant à ces exigences", a-t-elle déclaré.

Cette progression repose aussi sur des leviers mécaniques comme le déploiement des TPE (terminal de paiement électronique) chez les commerçants, le remplacement progressif des cartes traditionnelles et le plafond de paiement qui est passé de 20 à 30 euros. Selon une étude du Groupement des cartes bancaires, les paiements de moins de 20 euros représentent désormais 30% des transactions.

Pascal Samama