BFM Business

Les fabricants de PC pas pressés de passer à Windows 10 

Pour accélérer l'adoption de Windows 10, Microsoft offre pour la première fois une mise à jour gratuite pour les utilisateurs des versions précédentes (Windows 7 et 8).

Pour accélérer l'adoption de Windows 10, Microsoft offre pour la première fois une mise à jour gratuite pour les utilisateurs des versions précédentes (Windows 7 et 8). - Jung Yeon-Je-AFP

La mise à jour gratuite de Windows 10 n'a pas incité les industriels à inonder le marché de PC neufs équipés de la dernière version du logiciel de Microsoft. Dell, HP et Acer y vont prudemment avec quelques modèles.

Microsoft va t-il relancer l'industrie du PC, en déclin, grâce à Windows 10? Rien n'est moins sûr, dans l'immédiat, à en juger par la prudence des industriels à jouer le jeu, le jour J du lancement de la dernière version de Windows, ce mercredi 29 juillet 2015.

D'ordinaire, le lancement commercial d'une nouvelle version du système d'exploitation de l'éditeur américain, faisait l'objet d'une offensive groupée des constructeurs. Tous s'empressaient de faire assaut de nouveaux PC dotés du Windows à jour, comme pour Windows 7 en 2009 ou même Windows 8 en 2012.

Cette fois-ci, l'industrie y va plutôt en ordre dispersé. Dell, Acer, et HP semblent jouer le jeu en indiquant qu'il est possible de pré-commander en ligne des PC sous Windows 10, à partir d'aujourd'hui.

A contrario, l'industriel chinois Lenovo, numéro un mondial, se contente d'indiquer sur son site web, qu'il faut s'enregistrer en ligne pour être prévenu dès que les nouveaux PC de la marque, dotés de Windows 10, seront disponibles à son catalogue.

Microsoft a moins besoin des fabricants de PC

L'industriel taïwanais Asus se fait encore plus discret. Il n'évoque aucune disponibilité à venir, sur son site Internet, de PC neufs équipés de Windows 10. Asus se contente d'une aide en ligne permettant de déterminer si votre PC actuel de la marque est compatible avec la nouvelle version de Windows.

A la décharge des fabricants de PC, avec Windows 10 la donne a changé pour eux, ce qui peut expliquer leur "enthousiasme tempéré." Microsoft a choisi, pour accélérer son adoption, et pour la première fois, de mettre à disposition (en téléchargement) une mise à jour gratuite pour les utilisateurs des versions précédentes (Windows 7 et 8), qui se sont inscrits à cette fin et ce, à partir du 29 juillet 2015.

"Des dizaines de millions de gens ont réservé, et nous sommes en train de les servir au moment où l'on se parle, en France, en Asie où cela a déjà commencé" et dans près de 190 pays, a toutefois précisé le président de Microsoft France, Alain Crozier, dans un entretien diffusé sur BFM Business.

Windows 10 n'exigerait pas un nouveau PC plus puissant

En agissant de la sorte, Microsoft a introduit une rupture dans la logique bien huilée qui liait son intérêt d'éditeur de logiciels à celui des industriels, fabricants de matériel. Chaque nouvelle vente de PC représente à la fois un chiffre d'affaires supplémentaire pour eux et un revenu incrémental pour Microsoft, qui leur vend la licence de Windows.

Désormais, leur sort est beaucoup moins lié. Avec Windows 10, l'éditeur américain fait un pari de moyen terme sur la vente ultérieure d'applications, de jeux ou de services en ligne, indépendamment de l'achat de PC.

De surcroît, Windows 10 est conçu pour fonctionner sur des PC existants et ne justifie par l'achat d'un matériel plus puissant, ce qui ne fait pas non plus l'affaire des fabricants de matériels...

L'alliance objective qui liait le sort des fabricants d'ordinateurs (et d'Intel) et Microsoft, n'est plus vraiment à l'ordre du jour.

Frédéric Bergé