BFM Business

Les Etats-Unis espionnent le monde grâce aux géants du web

Le spectre de Big Brother plane sur les Etats-Unis.

Le spectre de Big Brother plane sur les Etats-Unis. - -

Google, Facebook, Microsoft, Yahoo et Apple, auraient ouvert leurs serveurs aux services de renseignements américains, permettant à ceux-ci de surveiller les usages des internaute.

Le gouvernement américain est-il capable d'espionner nos moindres faits et gestes sur internet ? Oui, si l'on en croit les révélations du Washington Post. Depuis six ans, le gouvernement américain aurait accès directement aux serveurs des géants du web.

Le spectre de Big Brother plane sur les Etats-Unis, dénonce le journal ce vendredi 7 juin. Il existerait un programme top secret, baptisé PRISM, il permettrait à la NSA -l'agence nationale du renseignement- et au FBI d'accéder aux serveurs de Google, Facebook, Microsoft, Yahoo ou encore Apple.

Concrètement, cela permettrait à ces agences d'espionner les mails, les échanges de fichiers ou encore les discussions par Skype.

Google dit se conformer à la loi

Les géants du web démentent. Certains disent ne pas être au courant de ce programme. D'autres, comme Google, affirment qu'ils se conforment à la loi et donnent ponctuellement des informations au gouvernement, quand il en fait la demande, sans toutefois laisser un accès libre à leurs serveurs.

Les officiels américains, eux, ne démentent pas. Ils se justifient en brandissant la lutte contre le terrorisme et assurent que seuls les citoyens non-américains sont concernés par cette surveillance. Ces pratiques, nées sous George W. Bush, se seraient amplifiées depuis l'arrivée de Barack Obama.

A tel point que les données collectées via le programme PRISM représenteraient aujourd'hui une partie non négligeable des briefings quotidiens du président américain.

Anthony Morel