BFM Business

Leclerc veut renégocier les prix du mobile

Michel-Edouard Leclerc

Michel-Edouard Leclerc - -

Michel-Edouard Leclerc veut rester concurrentiel par rapport aux prix ultra-agressifs de Free Mobile. Il a annoncé sur notre antenne vouloir convoquer les opérateurs pour qu’ils renégocient leurs tarifs.

Le lancement des offres de Free Mobile ne cesse de provoquer des réactions en chaîne. Orange, SFR et Virgin Mobile ont déjà revu à la baisse leurs tarifs. Michel-Edouard Leclerc ne veut pas rester en dehors de cette bataille des prix. Sur notre antenne, il a annoncé qu'il convoquerait dès la semaine prochaine tous les opérateurs de téléphonie mobile dont il revend les offres. "C’est vous qui avez les supports, si Free arrive chez vous à faire ces prix-là, nous voulons aussi concurrencer Free, alors renégocions", a déclaré le patron de l’enseigne de distribution dans le 12-15 au micro d’Hedwige Chevrillon.

Michel-Edouard Leclerc et Xavier Niel, même combat?

Pour mémoire, Free Mobile commercialise deux forfaits à des tarifs ultra-compétitifs, l’un tout illimité pour moins de 20 euros et un autre comprenant une heure d’appel et 60 SMS pour deux euros par mois.

Michel-Edouard Leclerc a aussi fait une comparaison entre l’action de Free Mobile et de son patron Xavier Niel sur le marché des télécoms avec son propre parcours de distributeur: "Il fait bouger tout le monde. J’ai trouvé ça assez rigolo la réaction des opérateurs, j’avais l’impression d’entendre mes concurrents quand on fait une belle opération promotionnelle."

Coralie Cathelinais