BFM Business

Le marché français du jeu vidéo peut dire merci aux nouvelles consoles

Les consoles ont progressé de +24% avec un chiffre d’affaires de 758 millions d’euros en 2014, grâce à l’essor des nouvelles consoles, qui ont tiré l’ensemble du marché vers le haut, estime le syndicat des éditeurs de logiciels de loisir.

Les consoles ont progressé de +24% avec un chiffre d’affaires de 758 millions d’euros en 2014, grâce à l’essor des nouvelles consoles, qui ont tiré l’ensemble du marché vers le haut, estime le syndicat des éditeurs de logiciels de loisir. - AFP Frederic J.Brown

Le jeu vidéo a vu son chiffre d'affaires croître de 3% en France en 2014, par rapport à 2013. Cette dynamique est due au renouvellement des grandes consoles de jeu du marché, PS4 et Xbox One. Le marché pourrait croître de 4% cette année.

Le marché français du jeu vidéo a crû en partie grâce aux nouvelles consoles de jeu, apparues sur le marché fin 2013. Ce secteur a généré en 2014 une croissance de 3% de son chiffre d'affaires, qui a atteint 2,7 milliards d'euros, selon le Syndicat des éditeurs de logiciels de loisirs (Sell), qui regroupe les acteurs de cette industrie en France. Selon une étude de GFK, citée par le Sell, une croissance de 4% est attendue cette année.

En 2014, ce chiffre a été généré à 29% par les consoles, 61% par les logiciels et 10% par les accessoires. Or, à elles seules, les consoles progressent de 24% avec un chiffre d’affaires de 758 millions d’euros, "grâce à l’essor des nouvelles plateformes, qui tirent l’ensemble du marché vers le haut" explique le Sell. Les machines les plus récentes, tells la Playstation 4 de Sony et Xbox One de Microsoft sorties fin 2013 en tête, appartiennent à la huitième génération du jeu vidéo, qui englobe également la WiiU et la 3DS de Nintendo, ainsi que la PSVita de Sony.

Recul de 5% du marché des logiciels

Cette génération 8 représente 84% des ventes de consoles en 2014, contre 62% en 2013.

Les logiciels restent le marché le plus important du jeu vidéo avec 1 392 millions d’euros. Toutefois, le léger recul constaté (-5%* en valeur) s’expliquerait, selon le Sell, par la baisse naturelle des ventes de jeux sur la génération 7, qui est toutefois en partie compensée par un décollage des ventes sur génération.

Le marché des accessoires a retrouvé une croissance de 4%, pour atteindre 270 millions d'euros. Là encore, cette hausse a été induite par le renouvellement du parc de consoles survenu en 2014.

Le Sell précise que 5,9 millions de machines de la huitième génération avaient trouvé preneurs en France fin 2014 mais sans détailler les parts de marché.

Nintendo a revendiqué la première place pour sa portable 3DS avec 3,4 millions de ventes et la troisième place pour sa WiiU avec 515.000 exemplaires écoulés. Une source proche du dossier a indiqué que Sony avait écoulé 1,1 million de Playstation 4 et 446.000 PSVita, tandis que Microsoft ferme la marche avec 416.000 Xbox One. Ni le Sell, ni Sony et Microsoft n'ont pas souhaité confirmer ces chiffres.

En ce qui concerne les jeux, "Fifa 15" d'Electronic Arts occupe le plus haute marche du podium (1,3 million de jeux vendus) devant le dernier volet de "Call of Duty" d'Activision (910.000). Le Japonais Nintendo reste cependant l'éditeur le plus populaire en France avec près de 4,5 millions de titres vendus au total.

F.Bergé avec AFP