BFM Business

Le géant chinois Alibaba investit aux Etats-Unis

Alibaba est dirigée par le charismatique Jack Ma, ici en photo.

Alibaba est dirigée par le charismatique Jack Ma, ici en photo. - -

L'entreprise spécialisée dans le commerce en ligne va prendre une participation minoritaire dans l'Américain ShopRunner, rapporte ce lundi 19 août le New York Times. Cette société est celle de l'ancien interlocuteur d'Alibaba chez Yahoo!, Scott Thompson.

Alibaba fait ses achats aux Etats-Unis. Le géant chinois du commerce en ligne va investir environ 75 millions de dollars pour prendre une participation minoritaire dans ShopRunner, une société américaine spécialisée dans l'acheminement de produits commandés sur internet, rapporte le New York Times, ce lundi 19 août.

ShopRunner est la société de Scott Thompson, qui dirigea pendant quelques mois début 2012 le groupe internet américain Yahoo! Il fut ensuite évincé du groupe après la découverte d'inexactitudes dans son CV.

C'est sous la direction de ce même Scott Thompson que se sont déroulées l'essentiel des discussions qui ont conduit à la cession d'une partie de la participation de Yahoo! dans Alibaba, rappelle le New York Times.

Un groupe qui pèserait 50 milliards d'euros en Bourse

Depuis qu'il travaille à son entrée en Bourse, Alibaba a procédé à plusieurs prises de participations: un "investissement stratégique" dans le chinois Qyer (voyages en ligne), 28% du chinois AutoNavi (cartographie) pour 294 millions de dollars, et 18% du réseau social le plus populaire en Chine, Sina Weibo, pour 586 millions de dollars.

Par ailleurs, selon le Wall Street Journal, les dirigeants d'Alibaba discutent avec la Bourse de Hong Kong de la possibilité d'instaurer une structure duale du capital de la société. En clair, le groupe demande à pouvoir proposer à la fois des actions avec droit de vote et des actions préférentielles, qui en seraient dépourvues.

Une telle structure, adoptée par des groupes high-tech comme Facebook et Google, permettrait au fondateur Jack Ma et à ses cadres de conserver le contrôle de l'entreprise après l'entrée en Bourse. Selon des courtiers cités par le WSJ, l'opération pourrait valoriser Alibaba autour de 70 milliards de dollars US, soit environ 52 milliards d'euros.

J.M. avec AFP