BFM Business

Le coût des cyberattaques explosera d’ici à 2020

Le coût des cyberattaques a atteint 70 milliards de dollars en 2014. Il devrait croître de 38% au cours de la prochaine décennie.

Le coût des cyberattaques a atteint 70 milliards de dollars en 2014. Il devrait croître de 38% au cours de la prochaine décennie. - Pixabay

Les cyberattaques devraient se multiplier au cours des prochaines années. Les conséquences financières sont importantes. Les entreprises doivent investir davantage pour se protéger.

70 milliards de dollars ont été dépensés par les entreprises en 2014 pour se protéger contre les cyberattaques. Cette étude réalisée pat le groupe de réflexion Rand affirme en outre que cet investissement devrait croitre entre 10% et 15% chaque année. Malgré les moyens mis en oeuvre, les directeurs de la sécurité des systèmes d’information interrogés estiment que les pirates devraient encore avoir l’avantage au cours des deux à cinq années à venir. Résultat : Rand prédit que le coût des cyberattaques pour les entreprises devrait croitre de 38% au cours de la prochaine décennie.

Ce montant inclut les préjudices liés au vol de données et d’argent, ainsi que les investissements réalisés pour prévenir et contrer ces attaques (ressources humaines et infrastructures). La société d’études Juniper Research estime que le vol de données génère les frais les plus importants et qu’une seule attaque coûte en moyenne 6 millions de dollars (ce montant est plus élevé en Europe de l’Ouest et en Amérique du Nord). Si les grands groupes peuvent, dans une certaine mesure, absorber ces pertes financières, un tel préjudice peut être fatal pour une PME.

Le vol de données coûtera aux entreprises 2100 milliards de dollars en 2019

A mesure que les entreprises stockeront de plus en plus de données sensibles, les attaques devraient se multiplier. Juniper Research estime qu’en 2019 le coût du vol de données devrait globalement atteindre 2 100 milliards de dollars, équivalent à 2,2% du PIB mondial, estimé par le Fonds Monétaire International pour cette même année.

Pour améliorer la sécurisation du système d’information, tout en réduisant les coûts associés, Rand recommande donc aux entreprises d’étoffer leurs équipes de sécurité et surtout de sensibiliser encore et toujours leurs employés. La cellule de réflexion estime qu'ainsi, les entreprises peuvent s’attendre à une réduction de 19% des couts liés à la gestion des risques, dès la première année; davantage les années suivantes. De même, supprimer la moitié des failles logicielles réduirait, au final, les coûts de la cybersécurité de 25%.

Eddye Dibar