BFM Business

Le comparateur d'hôtels en ligne Trivago va entrer au Nasdaq

Les titres placés sur le marché seront en partie de nouvelles actions émises pour l'occasion et des actions apportées par les fondateurs allemands de Trivago, qui contrôlent toujours 36,5% du capital.

Les titres placés sur le marché seront en partie de nouvelles actions émises pour l'occasion et des actions apportées par les fondateurs allemands de Trivago, qui contrôlent toujours 36,5% du capital. - Emmanuel Dunand-AFP

Trivago, contrôlé depuis 2014 par le voyagiste en ligne américain Expedia, prévoit d'entrer au Nasdaq. Il pourrait y lever 400 millions de dollars, la date de son introduction n'étant pas fixée.

Le Nasdaq américain devrait accueillir prochainement un comparateur sur Internet de prix de chambres d'hôtel d'origine européenne. Fondé en 2005 à Düsseldorf, Trivago, même s'il est contrôlé depuis 2013 par le voyagiste en ligne américain Expedia, va faire son entrée sur ce marché privilégié par les valeurs high tech, selon un projet préliminaire transmis au gendarme boursier américain (SEC). L'opération pourrait permettre de lever 400 millions de dollars, selon un montant indicatif mentionné dans le document mais susceptible d'être modifié par la suite.

Le nombre de titres qui seront placés sur le marché, n'a pas été encore fixé. Pas plus que leur prix et la date exacte de l'opération. L'entreprise se contente d'indiquer qu'elle sera cotée sur la Bourse électronique new-yorkaise Nasdaq, sous le symbole "TRVG". Trivago est contrôlé à 63,5% par Expedia, qui avait indiqué il y a déjà quelques mois ne pas envisager de l'introduire en Bourse.

D'après le document transmis à la SEC, le groupe américain ne va pas lui-même vendre de titres lors de l'entrée en Bourse, même si celle-ci pourrait conduire à une réduction automatique de sa participation.

36,5% du capital est détenu par les fondateurs allemands

Les titres placés sur le marché seront en partie de nouvelles actions émises pour l'occasion, et en partie des actions apportées par les fondateurs allemands de Trivago, qui contrôlent toujours 36,5% du capital.

Cette plateforme de recherche d'hôtels est disponible en 33 langues et a attiré environ 1,4 milliard de visiteurs sur les douze mois achevés fin septembre 2016. Les 950 employés de l'entreprise sont répartis entre le siège de Düsseldorf, des bureaux de recherche de Leipzig en Allemagne et les bureaux espagnols de Majorque ouverts en 2013.

L'entreprise est déficitaire mais affiche une forte croissance: son chiffre d'affaires a atteint 493,1 millions d'euros sur l'ensemble de 2015 (+59%) et 585 millions sur les neuf premiers mois de 2016 (+49%). Son modèle économique repose sur la rémunération par l'hôtelier pour la redirection qu'assure le site de comparaison de prix, lorsque l'internaute clique sur l'hébergement qui l'intéresse.

Frédéric Bergé