BFM Business

Le Club Med examine l'offre italienne

L'Italien Andrea Bonomi saura ce vendredi si son offre a convaincu les actionnaires du Club Med.

L'Italien Andrea Bonomi saura ce vendredi si son offre a convaincu les actionnaires du Club Med. - -

Les administrateurs du Club Med se prononceront ce vendredi 25 juillet pour recommander ou non l'offre de l'industriel italien Andrea Bonomi. Elle est en concurrence avec celle du duo Ardian-Fosun.

Le Club Med examine ce vendredi 25 juillet la contre-OPA de l'homme d'affaires italien Andréa Bonomi. Le conseil d'administration du groupe de loisirs doit dire s'il la recommande ou non face à celle du duo d'actionnaires Ardian et Fosun. L'Autorité des marchés financiers (AMF) fixera ensuite un calendrier. L'homme d'affaires italien croit de plus en plus à ses chances.

Pour Andréa Bonomi, le conseil d'administration ne peut qu'approuver son offre, c'est une question de logique. Elle est la mieux disante financièrement pour les actionnaires, elle valorise le groupe à hauteur de 790 millions d'euros, contre seulement 558 millions d'euros pour l'offre concurrente.

Soutien de l'ancien PDG du Club Med

Quelques indices lui permettent en outre d'être plutôt confiant. Tout d'abord, Serge Trigano, l'ancien PDG du groupe est venu lui apporter sa caution, ce qui n'est pas rien. Surtout aux yeux des salariés en partie actionnaires.

Les organisations syndicales ont rencontré Andrea Bonomi il y a 15 jours en comité d'entreprise extraordinaire, et ils seraient plutôt séduits.

Autre indice: les récentes déclarations de la direction du Club, qui dit vouloir étudier une dizaine d'opportunités de développement en France. Du côté de Bonomi, on prend ça pour de l'affolement et un changement de stratégie. Du côté du Club Med, on assure qu'on travaillait depuis un moment déjà sur ces ouvertures. Le marché, lui, parie sur une surenchère de la première offre puisque le cours de l'action Club Med a dépassé les 21 euros.

Hélène Cornet