BFM Business

La techno secrète d'Apple qui pourrait bien faire mal à Samsung

Apple travaillerait en secret sur le développement d'une nouvelle technologie d'écran à base de MicroLED. Objectif: produire des iPhone plus fins, moins gourmand... et embêter Samsung.

Apple veut son écran. La firme américaine qui utilise depuis des années dans ses iPhone les écrans d'autres compagnies travaillerait selon Bloomberg sur sa propre technologie. C'est en secret que 300 ingénieurs d'Apple développeraient dans une petite usine en Californie près de son quartier général une nouvelle génération d'écran.

Apple qui utilise depuis quelques mois la technologie OLED de Samsung pour ses iPhone X voudrait passer au MicroLED. De quoi s'agit-il? D'une technologie de diode qui comme l'OLED produit sa propre lumière (à la différence des LCD qu'il faut éclairer par l'arrière) mais qui est bien plus performante que la technologie OLED.

Un écran doté de MicroLED peut en effet être jusqu’à 30 fois plus brillant qu’un écran OLED et consommé jusqu’à 50% de moins. De plus comme leur nom l'indique, les MicroLED sont de taille quasi-microscopique. Chacune des diode de MicroLed mesure moins de 100 micromètres, soit l'épaisseur d'un cheveu.

Potentiellement donc un iPhone qui disposerait d'un écran MicroLED pourrait être beaucoup plus fin, plus lumineux et disposer d'une autonomie supérieure à l'actuel iPhone X. 

Quand Apple développe ses propres composants

Petit problème toutefois, la technologie n'est pas facile à maîtriser et Apple a failli stopper le projet il y a un an selon Bloomberg. Mais les ingénieurs auraient depuis fait de gros progrès pour rendre cette technologie viable. La technologie MicroLED pourrait donc faire son apparition dans les écrans d'iPhone d'ici une poignée d'années. Mais elle pourrait arriver bien plus vite dans les ordinateurs de la marque ainsi que dans l'Apple Watch.

Pour Apple, c'est en tout cas un pas de plus vers l'intégration industrielle des technologies. Jusqu'à il y a peu, la firme américaine se contentait de concevoir ses produits à partir de composants fournis par des sociétés tierces. D'où la mention sur ses téléphones "Designed by Apple in California". Mais depuis quelques temps, la firme semble vouloir prendre son autonomie vis-à-vis des fournisseurs de technologies. Ainsi, Apple développe depuis quelques années déjà ses propres puces pour smartphones et tablettes. Et la firme américaine s'apprêterait à faire de même pour ses futurs Mac, une première dans l'histoire de l'informatique.

Apple va-t-il fabriquer ses propres écrans?

La publication de ces informations par Bloomberg a en tout cas eu un effet immédiat sur les cours de Bourse des géants du secteur des écrans. Japan display et Sharp (des fournisseurs présumés d'Apple) chutaient respectivement de 4,4 et 3,3% à la clôture à Tokyo. Samsung qui serait le principal fournisseur d'écran OLED de l'iPhone X chutait lui aussi de 1,4% à Séoul. 

Mais Apple va-t-il pour autant se muer en concurrent direct de Samsung et produire lui-même des écrans dans d'immenses usines? Il y a peu de chance, affirme une des sources interrogées par Bloomberg qui pense que l'américain sous-traitera la production de masse. L'usine dans laquelle Apple développe actuellement ses MicroLED est trop petite pour une production de masse. Le coût d'une usine de production d'écran est par ailleurs très élevé (LG a investi 7 milliards de dollars dans son dernier site d'écran OLED en 2017) et l'écosystème de fournisseurs de composants est principalement situé en Asie du sud est. Bref si les iPhone du futur utiliseront peut-être la technologie d'écran d'Apple il y a peu de chance qu'ils soient "made in California".

Frédéric Bianchi
https://twitter.com/FredericBianchi Frédéric Bianchi Journaliste BFM Éco