BFM Business

La mesure qui va doper la concurrence entre opérateurs fixes

Le régulateur des télécoms veut fluidifier la concurrence en facilitant le changement d'opérateur dans les réseaux fixes.

Le régulateur des télécoms veut fluidifier la concurrence en facilitant le changement d'opérateur dans les réseaux fixes. - AFP

Au 1er octobre 2015, on changera d'opérateur fixe en étant sûr de conserver son numéro de téléphone, comme dans le mobile. L'abonné aura 40 jours pour réclamer cette "portabilité" en cas d'oubli lors de sa résiliation.

Le dernier frein qui pouvait encore retenir un abonné de changer d'opérateur fixe pour l'internet et la téléphonie va tomber.

À partir du 1er octobre 2015, le client qui veut passer à la concurrence pourra être sûr de conserver son numéro de téléphone fixe (même si son usage décline régulièrement, cf encadré ci-dessous) grâce à une procédure de résiliation calquée sur celle en usage sur la téléphonie mobile.

Un abonné devra juste demander par un appel gratuit à son ancien opérateur un code (le relevé d'identité opérateur) qu'il transmettra au nouveau. Celui-ci se chargera d'effectuer la résiliation liée à sa ligne fixe, d'effectuer le transfert du numéro de téléphone et la mise en service des nouveaux services fixes.

Bien qu'actuellement 2,5 millions d'abonnés changent chaque année d'opérateur fixe en conservant leur numéro, certains clients le perdaient en passant à la concurrence. Un aléa désagréable que la nouvelle procédure veut définitivement éradiquer.

5% des réclamations à l'Arcep concernent la perte de son numéro de téléphone fixe

"Environ 5% des sollicitations de l'Arcep ont pour origine des consommateurs qui sont victimes de ce qu'on appelle un écrasement à tort" explique Olivier Corolleur, directeur des services des communications électroniques et des relations avec les consommateurs au sein du régulateur des télécoms.

Dans ces cas, la perte du numéro de ligne était irréversible pour le consommateur. Il s'en voyait attribuer un nouveau, avec toutes les perturbations que cela pouvait engendrer sur la vie sociale puisque le client était obligé d'aviser tous ses contacts personnels de ce changement.

Une deuxième mesure, également applicable au 1er octobre, offrira un filet de sécurité aux étourdis. Ils auront jusqu'à 40 jours pour récupérer leur numéro de ligne fixe même s'ils ont oublié d'en formuler la demande au moment de changer d'opérateur.

Selon Nayla Khawan, présidente de l'association qui gère la plate-forme informatique traitant les transferts de numéros d'abonnés entre opérateurs, "quand un client a oublié demander la portabilité, ce numéro est conservé dans nos bases. La France est le seul pays qui offre cette possibilité de quarantaine aux clients".

Le volume de trafic de téléphonie fixe décline régulièrement

Le trafic moyen mensuel des appels téléphoniques passés depuis une ligne fixe (via une box Internet) ne cesse de baisser.

Selon les statistiques de l'Arcep, le volume mensuel de ces appels a baissé de 8% en un an, pour atteindre 3h58mn au premier trimestre 2015, contre 4h19mn, un an plus tôt.

Cette chute du trafic téléphonique est encore plus flagrante en remontant dans le temps : le volume des appels était encore de 5h46mn par mois, trois ans plus tôt, sur les trois premiers mois de 2012.

Frédéric Bergé