BFM Business

James Bond: quels sont les gadgets qui sont devenus réalité?

La sortie du dernier épisode, Spectre, c’est aujourd’hui. Dans chaque film, l’agent secret est équipé de gadgets plus incroyables les uns que les autres. Mais au fil des années et des avancées technologiques, la fiction est parfois devenue réalité.

L’une des scènes qui a le plus fait vibrer l’imagination des fans, c’est Sean Connery dans Opération Tonnerre qui échappe à deux tireurs en utilisant… un jetpack. Une sorte de réacteur dorsal qui le propulse dans les airs et lui permet de s’enfuir. C’était en 1965 et à l’époque jamais on aurait cru possible l’arrivée d’une technologie comme celle-ci. Et pourtant les jetpacks sont en train d’arriver. Vous avez peut-être vu la semaine dernière ces images incroyables de Jetman, cet inventeur suisse, ancien pilote de chasse, qui a mis au point une aile motorisée qui lui permet de voler comme un superhéros.

On le voit voler aux côtés d’un A380 de la compagnie Emirates. Il a mis au point une aile de carbone de 2 mètres d’envergure environ, fixée sur son dos –et qui lui donne l’air d’une sorte de grosse abeille- et équipée de 4 réacteurs comme ceux d’un avion en plus petit… avec une petite manette dans la main pour envoyer les gaz. Le tout le propulse en l’air à plus de 300 km/h. Ce sont les mouvements du corps qui pilotent, de façon aussi fluide qu’un oiseau. En gros, c’est comme si vous aviez votre propre petit avion accroché au dos.

L'Apple Watch version James Bond 1977

Bien avant les montres connectées d’aujourd’hui, James bond avait, dans l’espion qui m’aimait, en 1977, la montre telex, capable d’imprimer des petits messages sur une bande de papier qui sortait directement de la montre. Visionnaire aussi, la montre avec caméra et écran vidéo à cristaux liquides intégré qu’on voit dans Octopussy. Tout ça préfigurait un peu les montres connectées d’aujourd’hui. Le top, c’est la montre laser, qui permet à Pierce Brosnan de s’échapper d’un train en découpant le sol dans Golden Eye. Sans oublier les modèles avec compteur Geiger intégré ou encore détonateur de charge.

Deux voitures qui m’ont marqué dans James Bond. Vous vous souvenez peut-être de cette voiture-sous-marin tirée du film l’espion qui m’aimait avec Roger Moore. Une Lotus Esprit pour les connaisseurs. Alors on n'a pas encore de voitures qui vont sous l’eau, en revanche il existe des modèles amphibie, comme la Panther Watercar. Ca ressemble à une Jeep équipée, sous l’habitacle, d’une coque, et dont les roues sont rétractables. Elle est capable de rouler à 130 km/h sur route. Et quand vous arrivez dans l’eau les roues sont rétractables, et on passe instantanément de la voiture au bateau capable de se propulser à 70 km/h.

La voiture invisible existe

Deuxième modèle marquant, la voiture invisible de James Bond dans Meurs Un Autre Jour. Eh bien Land Rover a tenté d'en créer une. Des caméras sous la calandre filment ce qui se passe sous la voiture et ensuite on va projeter ces images sur votre pare-brise en utilisant ce qu’on appelle la réalité augmentée/ Quand vous regardez votre capot, vous voyez tout ce qui se passe en dessous. C’est censé permettre au conducteur de voir précisément ce qui se trouve devant la voiture ou sous la voiture –savoir si vous avez écrasé un cycliste par exemple!- Mais pas sûr que ça plaise beaucoup aux autorités d’avoir des voitures invisibles qui se baladent dans la nature…

Anthony Morel