BFM Business

Gros coup de mou pour Lenovo

Lenovo, en passe de supprimer plus de 3.000 emplois, a affiché de fortes pertes nettes au deuxième trimestre, dues au coût de cette restructuration

Lenovo, en passe de supprimer plus de 3.000 emplois, a affiché de fortes pertes nettes au deuxième trimestre, dues au coût de cette restructuration - Rachel Murray-Getty Images North America-AFP

Le premier fabricant mondial de PC affiche une perte inhabituelle de 664 millions d'euros. Un montant dû à des charges exceptionnelles de restructuration liées au déclin des ventes de PC et à un stock important de smartphones.

Lenovo paie la note de coûts de restructuration. Alors qu'il est en passe de supprimer plus de 3.000 emplois, le numéro un mondial des PC a affiché des pertes nettes de 714 millions de dollars (664 millions d'euros) pour le deuxième trimestre de son exercice décalé (juillet à septembre).

L'industriel chinois a souffert du déclin de ses ventes d'ordinateurs qui ont baissé de 17% en un an sur ce trimestre.

Lenovo avait déclaré en août 2015 qu'il cherchait à réduire ses coûts de 1,35 milliard de dollars par an et supprimerait 3.200 emplois non manufacturiers, soit environ 5% de ses effectifs mondiaux.

Sur le 2ème trimestre, l'industriel a passé une charge exceptionnelle de 900 millions de dollars, incluant les coûts liés à la restructuration et à la liquidation d'un stock trop important de smartphones.

Un an plus tôt, au deuxième trimestre 2014, Lenovo avait affiché un bénéfice net de 262 millions de dollars.

"Lenovo a agi rapidement et efficacement pour faire face aux défis et annonce des résultats trimestriels meilleurs que prévus", a déclaré le PDG de Lenovo, Yang Yuanqing.

Les ventes de smartphones doublent avec Motorola

"Nous poursuivons ce programme destiné à réduire les coûts d'environ 650 millions de dollars pendant le deuxième semestre de cette année et d'environ 1,35 milliard en rythme annuel", a affirmé le groupe chinois.

Le résultat trimestriel présenté est toutefois meilleur que les pertes de 803 millions attendues par des analystes interrogés par l'agence financière Bloomberg News.

Lenovo cherche à se diversifier face au recul de la demande mondiale de PC, qui représente encore environ un tiers de son chiffre d'affaires. Les ventes trimestrielles de la division mobile de Lenovo, qui inclut la marque Motorola, ont doublé en un an, à 2,7 milliards de dollars.

Dans ce secteur, "notre stratégie consistant à nous concentrer sur les marchés extérieurs au marché chinois a continué de payer, nous avons accru nos parts et amélioré nos marges", a souligné M. Yang. Lenovo a vendu 18,8 téléphones mobiles sur le 2ème trimestre, en hausse de 11% sur un an, une croissance surtout portée par les ventes réalisées hors de Chine.

Dans le cadre de sa stratégie de diversification, Lenovo avait racheté Motorola Mobility à Google pour 2,9 milliards de dollars en octobre 2014, peu après avoir repris les serveurs d'entrée de gamme du groupe américain IBM.

F.Bergé