BFM Business

Gervais Pellissier: "Orange vise plus d’un million d'abonnés 4G fin 2013"

Gervais Pélisiser a indiqué qu'Orange compte redresser son ARPU de 10% en 2014.

Gervais Pélisiser a indiqué qu'Orange compte redresser son ARPU de 10% en 2014. - -

Le directeur financier de l'opérateur télécom était l'invité de BFM Business, ce mercredi 23 octobre.Il est notamment revenu sur les perspectives commerciales de son groupe.

Orange en difficulté en Bourse, ce mercredi 23 octobre. Le titre chutait de 5% vers 13h, les investisseurs sanctionnant les résultats de l'entreprise, publiés ce même jour. Le chiffre d'affaires, en recul de 5,5%, a notamment déçu.

Invité de BFM Business, Gervais Pellissier, directeur financier d'Orange, a préféré mettre l'accent sur la profitabilité "où le groupe fait un petit peu mieux que prévu", avec un résultat brut d'exploitation de 3,36 milliards d'euros car "nous réduisons les coûts plus vite que ce que le marché attendait".

Plus globalement, Gervais Pellissier a estimé que son groupe faisait front aux "ravages de l'arrivée du quatrième opérateur mais aussi sur les baisses de prix observées sur les autres grands marchés européens. Le phénomène Free est un phénomène très français tandis que cette baisse de prix est généralisée à l'ensemble de l'Europe, ce qui représente un très grande différence avec les continents américains et asiatiques".

ARPU en baisse de 12%

Le directeur financier d'Orange critique indirectement la politique de concurrence en Europe, qui a eu tendance à favoriser le consommateur plutôt que l'opérateur:

"Le consumérisme n'est pas la seule politique économique qu'il faut avoir pour le développement", a-t-il affirmé. "Mais nous pensons que le gouvernement français et la Commission européenne sont probablement en train d'évoluer par rapport à la phase consumériste qu'il y a eu sur la décennie précédente", poursuit-il.

Par ailleurs, l'ARPU (average revenue per user), c’est-à-dire le revenu moyen par abonné, a baissé de 12%. "Là-dedans, un bon tiers s'explique par l'effet réglementaire, avec la baisse du roaming international. Ensuite il y a deux-tiers d'évolution des tarifs, soit parce qu'il baisse en gamme soit parce qu'il consomme moins". En réalité, l'effet de baisse de gamme joue le plus, a ensuite précisé Gervais Pellissier.

La 4G "un phénomène mondial"

Pour retrouver des revenus, les opérateurs télécoms comptent sur la 4G "un phénomène mondial". "Avec une conversion rapide à la 4G, il y aura une augmentation de la dépense par abonné", anticipe Gervais Pellissier.

Il a ensuite fait part des ambitions du groupe: "Nous avons 350.000 clients à ce jour qui utilisent la 4G, à la fin de l'année nous espérons dépasser le million de clients". En 2014, s'il ne donne pas de chiffre, il projette de couvrir 42% du territoire, contre 32% "pour revenir au niveau de Bouygues, voir les dépasser". L'ARPU devra se redresser en 2014 pour augmenter de 10%.

J.M.