BFM Business

Facebook s'apprêterait à mettre un pied en Chine

Facebook ouvre un bureau en Chine, mais cela ne veut pas dire que les Chinois vont pouvoir surfer librement sur le réseau social.

Facebook ouvre un bureau en Chine, mais cela ne veut pas dire que les Chinois vont pouvoir surfer librement sur le réseau social. - -

Selon Bloomberg ce mardi 13 mai, le réseau social interdit sur l'internet chinois depuis cinq ans va ouvrir un bureau dans le dernier marché d'ampleur qui lui reste à conquérir.

Facebook à la conquête de la Chine. Selon Bloomberg ce 13 mai, le réseau social, interdit là-bas depuis cinq ans, pourrait ouvrir un bureau à Pékin. Une entrée par la petite porte.

Pour le maître du monde des réseaux sociaux, c'est le dernier marché de grande ampleur à conquérir. Depuis 2009, le groupe américain -comme Twitter d'ailleurs- est interdit sur le territoire chinois.

Il est bloqué derrière ce qu'on appelle la grande "muraille électronique de Chine", le système de surveillance systématique de tous les sites et contenus auxquels les Chinois ont accès.

Un bureau pour vendre de la publicité

En ouvrant un bureau sur place, Facebook mettrait clairement un pied dans la porte. Mais il y a fort à parier que les Chinois, qui disposent par ailleurs d'une myriade de réseaux sociaux locaux, attendent encore longtemps avant de se connecter à Facebook.

Cette équipe basée à Pékin serait là avant tout pour vendre de la publicité aux annonceurs chinois qui veulent se payer une visibilité internationale via le réseau social.

Autre tentative de rapprochement, Sheryl Sandberg, le bras droit de Mark Zuckerberg, a récemment rencontré l'agence gouvernementale qui contrôle internet en Chine. Pour Facebook, l'enjeu est de taille, dans un pays qui compte à lui seul un quart des internautes mondiaux.

Anthony Morel