BFM Business

Facebook fête ses dix ans

Le réseau social fête ses 10 ans mardi 4 février

Le réseau social fête ses 10 ans mardi 4 février - -

Le réseau social fête, mardi 4 février, son dixième anniversaire, alors que son cours de Bourse atteint des sommets presque inespérés il y a encore deux ans. Le groupe a ainsi su prendre le virage du mobile.

Le temps où Facebook n'était qu'un simple site réservé aux étudiants d'Harvard semble bien loin. En une décennie, le réseau social, qui fête ce mardi 4 février ses dix ans, est passé d'une start-up prometteuse à un groupe dont la capitalisation boursière dépasse 153 milliards de dollars.

Un succès qui vaut à son fondateur, Mark Zuckerberg, qui aura lui 30 ans en 2014, d'être le soixante-sixième homme le plus riche au monde selon Forbes, avec un patrimoine de 19 milliards de dollars.

L'anniversaire du réseau social survient au meilleur moment. Actuellement le cours de Bourse du réseau social oscille autour des 62 dollars, soit son plus haut niveau jamais atteint.

Des premiers pas ratés en Bourse

Pourtant l'aventure en Bourse de Facebook avait mal débuté. Dès la fin 2011, le réseau social fait part de ses intentions de rejoindre le marché, ce qui suscite une importante effervescence sur Wall Street, qui a notamment en tête la récente introduction en Bourse du réseau social Linkedin, qui avait bondi de 110% lors de son premier jour de cotation.

Finalement, le groupe entre en mai 2012 sur le Nasdaq. Tout Wall Street a alors les yeux rivés sur le réseau social. Las, des problèmes techniques entachent l'introduction. Surtout, le cours dégringole passant rapidement de 38 dollars à 20 dollars en quelques mois.

On reproche à l'entreprise d'avoir été trop gourmande avec à la fois un cours d'introduction trop élevé et un nombre trop important de titres offerts. Surtout, les investisseurs pointent les difficultés du réseau social à monétiser son audience autrement que par la publicité et à dégager des revenus sur le mobile.

Un modèle pérenne?

Ce dernier défaut collera longtemps à la peau de Facebook. En janvier 2013, Virginie Robert,directrice adjointe de Reyl France, affirme ainsi à CercleFinance que "Facebook possède une marge de progression énorme sur les mobiles".

Un impératif d'autant plus fort que les ventes de PC marquent le pas quand la croissance des mobiles et des tablettes reste élevée.

Mais le réseau social a su rectifier le tir. Lors de la présentation de ses résultats, le 30 janvier dernier, Facebook montre ainsi que la majorité de ses recettes publicitaires (53%) provient du support mobile, contre zero il y a deux ans. Ce que les investisseurs saluent.

Mais Facebook peut-il garder un modèle pérenne? Si l'entreprise revendique désormais 1,2 milliard d'utilisateurs, les plus jeunes utilisateurs ont tendance à quitter le réseau social au bénéfice notamment de Snapchat, une entreprise que Facebook a d'ailleurs tenté de racheter. Une étude universitaire citée par The Telegraph montre ainsi que adolescents voient Facebook comme un réseau "mort et enterré".

|||sondage|||1604

Julien Marion