BFM Business

Facebook dégaine Watch, son arme pour rivaliser avec les télés, YouTube et Netflix

Le réseau social s'apprête à dévoiler sa plate-forme vidéo destinée à diffuser des shows télé exclusifs. Son ambition: drainer de la publicité en concurrençant les médias télés et les géants de la vidéo sur Internet comme YouTube et Netflix.

Facebook ambitionne de devenir aussi un média de diffusion d'émissions, de shows ou de sports en direct. Fort de ses deux milliards de membres actifs par mois, le réseau social a dévoilé sa plate-forme vidéo dont la date de lancement serait imminente.

"Watch est une plate-forme pour tous les créateurs et éditeurs désireux de trouver un public, de créer une communauté de fans passionnés et de gagner de l'argent pour leur travail" explique le réseau social sur son blog officiel. Grâce à elle, Facebook diffusera des émissions à épisodes qui pourront être visionnées sur un smartphone ou un ordinateur et même sur une application accessible depuis un écran de télévision afin que les familles ne soient pas oubliées. Watch ne sera initialement disponible qu'aux États-Unis, et seulement pour un nombre limité d’utilisateurs, en attendant sa généralisation.

Des émissions, des shows et du sport en direct,...

Comme une vraie chaîne, Facebook diffusera aussi bien des shows, des fictions ou des émissions de téléréalité en direct ou enregistrés que du sport. Pour cela, il a noué des partenariats avec des fournisseurs de contenus ou des ligues de sport qui détiennent les droits de diffusion. La diffusion en direct d'un des matchs de la ligne américaine de Baseball par semaine, est déjà effectuée sur Facebook depuis le début de l'été 2017. Les groupes Internet Vox, Buzzfeed, ATTN et Group Nine Media (NowThis) proposeront aussi de courtes émissions sur la future plate-forme.

Toutes ces émissions et évènements seront, bien entendu, financés par des coupures publicitaires. Drainer plus de spots publicitaires constitue le véritable enjeu économique et financier de Watch qui veut séduire les annonceurs clients des médias audiovisuels traditionnels ou des géants de la vidéo sur internet comme Netflix ou YouTube. En effet, Facebook arrive à saturation publicitaire sur sa plate-forme originelle et sur ses fils d'actualité. Engranger plus de revenus issus de la vidéo est considéré comme le principal relais de croissance du réseau social.

Frédéric Bergé