BFM Business

Eric Léandri : « on doit se battre pour avoir le droit à l’alternative »

Le patron du moteur de recherche Qwant continue sa croisade contre Google, accusé d’abus de position dominante.

La guerre commerciale peut-elle profiter à Qwant ? Le moteur de recherche français, qui tente de concurrencer Google avec un système qui respecte la vie privée des utilisateurs, pourrait peut-être faire son trou, face à l’ultra-dominant Google. Huawei va ainsi proposer un système d’exploitation propre pour concurrencer android.

Une première brèche dans l’empire Google. « Aujourd’hui, on doit se battre pour avoir simplement le droit à l’alternative » explique Eric Léandri, le patron de Qwant, sur le plateau de Good Morning Business, qui fait valoir son droit à la concurrence devant la Commission européenne.

Il espère avoir gain de cause, sur le modèle de Microsoft dans les années 1990, visé par la justice américaine pour sa position monopolistique. « Le groupe a été bloqué pendant 10 ans. Pas démantelé mais s’il faisait quoi que ce soit pendant 10 ans, il pouvait être démantelé » rappelle Eric Léandri.

Le groupe de Bill Gates a d’ailleurs eu la bonne attitude, selon lui. « Microsoft a été obligé de proposer des alternatives mais n’a pas fait payer ces alternatives » souligne-t-il. « Heureusement pour Firefox, heureusement pour Chrome. Cela a ouvert le marché. Aujourd’hui, vous avez les GAFA car Microsoft a été coincé pendant 10 ans. »

S’il ne réclame pas le démantèlement des géants du numérique, il souhaiterait néanmoins davantage de règles contraignantes. « Si ces gens étaient un peu plus bloqués, il n’y aurait pas 4 GAFA mais 100 ! »