BFM Business

En levant 50 millions, Recommerce accélère dans les smartphones de seconde main

Recommerce revendique plus de 60.000 téléphones mobiles repris, traités et revendus chaque mois.

Recommerce revendique plus de 60.000 téléphones mobiles repris, traités et revendus chaque mois. - Recommerce

Cet acteur de l'économie circulaire reconditionne et revend 60.000 smartphones par mois, issus de programmes de reprise des opérateurs. Avec 50 millions d'euros levés, Recommerce, qui prévoit un chiffre d'affaires de 50 à 55 millions cette année, financera ses projets de croissance externe.

L'économie circulaire a le vent en poupe auprès des investisseurs. Fondée en 2009, la société Recommerce lève 50 millions d’euros qui devraient lui permettre de devenir un acteur européen qui compte sur le marché des smartphones reconditionnés. Le fonds d’investissement Capzanine et Creadev, l'entreprise d'investissements en fonds propres de la famille Mulliez (Auchan) ont participé à ce tour de table. La start-up devient ainsi l'une des mieux financées d’Europe dans son secteur avec plus de 60 millions d’euros levés jusqu’à présent en trois tours de table.

"Cette opération financière va nous permettre de structurer une phase de croissance importante qui passera notamment par des opérations d’acquisitions en Europe et aux États-Unis” souligne Alain Cornu, directeur général. L'arrivée à son capital du fonds d'investissement de la famille Mulliez devrait en outre favoriser les synergies commerciales avec les enseignes de l’écosystème de cet empire familial de la distribution.

Revendiquant plus de 60.000 mobiles repris, reconditionnés et revendus chaque mois, Recommerce travaille avec les opérateurs de téléphonie mobile dans le cadre de leurs programmes de reprise des smartphones de leurs clients. Pour établir les prix de reprise, la société s’est notamment dotée d’algorithmes lui permettant d’anticiper la valeur de revente des smartphones à l’horizon de plusieurs années.

"Lors d'opérations promotionnelles, jusqu’à la moitié des ventes de mobiles réalisées par Bouygues Telecom intègrent une reprise de l’ancien téléphone, permettant ainsi à ses clients un net gain de pouvoir d’achat" argumente Patrick Richard, directeur marketing et commercial de la société qui a participé à la campagne organisée en octobre 2017 par cet opérateur, visant à collecter des téléphones portables usagés.

Un marché en croissance de 20% par an dans le monde

Travaillant jusqu’à présent sous les marques des opérateurs et des distributeurs, Recommerce a aussi l'intention d'investir massivement dans le développement de sa marque grand public éponyme à l'échelle européenne. La société, qui emploie 70 salariés et fait travailler 120 personnes chez des prestataires assurant le conditionnement, prévoit un chiffre d'affaires de 50 à 55 millions d'euros pour son exercice décalé 2017/2018.

Le marché du mobile reconditionné croît de plus de 20% par an dans le monde et selon le cabinet Strategy Analytics, plus de 131 millions d’unités seront reconditionnées en 2018 avec une croissance prévue de +48% entre 2017 et 2022. Près de 2 millions de smartphones reconditionnés ont été vendus en France en 2017, soit 7% des ventes totales de ces appareils, selon Recommerce.

La croissance du marché des téléphones d'occasion, stimulé par les prix très élevés des smartphones neufs et la vogue en faveur de l'économie circulaire auprès des consommateurs, attire de nombreuses autres sociétés (Remade) ou plateformes internet (Back Market), très actives sur ce marché.

Frédéric Bergé