BFM Business

Disney plus intéressé par Netflix que par Twitter?

L'action cotée à Wall Street de Netflix, prenait à l'ouverture ce mardi 4 octobre, +1,14% à 103,81 dollars à la suite de rumeurs sur un possible rachat par le géant du divertissement Walt Disney Company.

L'action cotée à Wall Street de Netflix, prenait à l'ouverture ce mardi 4 octobre, +1,14% à 103,81 dollars à la suite de rumeurs sur un possible rachat par le géant du divertissement Walt Disney Company. - Netflix

Le site américain de streaming vidéo Netflix voit son cours monter à la suite de rumeurs de rachat par le groupe Walt Disney. Ce rapprochement apporterait au géant du divertissement plus de synergies qu'un éventuel rachat de Twitter.

Netflix est l'objet de rumeurs récurrentes de rachat mais celle-ci sera-t-elle la bonne ? L'action du numéro mondial du streaming de vidéo à la demande prenait, à l'ouverture de Wall Street ce mardi 4 octobre, 1,14% à 103,81 dollars à la suite de rumeurs sur un possible rachat par le géant du divertissement Walt Disney Company.

"Netflix est une plate-forme globale, établie, éprouvée et disponible sur une multitude d'appareils. Ce serait une vraie mine d'or pour Disney compte tenu de sa présence croissante dans la vidéo en ligne et Netflix représente un grand canal de distribution de ses contenus dans le monde entier" explique Paolo Pescatore, un analyste américain du cabinet CCS Insight, cité par le site d'informations spécialisé Broadbandtvnews.com.

Netflix diffuse en exclusivité les films Pixar, Marvel et Lucasfilm

Un tel rachat permettrait au géant américain du divertissement de mettre la main sur son principal distributeur de contenus via Internet. Lié par un accord d'exclusivité avec Disney, Netflix diffuse les productions des studios Pixar, Marvel et Lucasfilm (trois filiales de Disney) à ses dizaines de millions de ses abonnés aux États-Unis.

Ce partenariat permet aujourd'hui à Netflix de séduire un public plus familial et à Disney de mieux diffuser ses contenus sur le service de vidéo à la demande le plus puissant, par opposition à la télévision payante.

Cette rumeur d'acquisition ferait en tout cas davantage sens qu'un rachat de Twitter par Disney évoqué il y a quelques jours par Bloomberg.

Frédéric Bergé
https://twitter.com/BergeFrederic Frédéric Bergé Journaliste BFM Éco