BFM Business

Des PDG encore peu conscients des risques qu'ils font courir à leur entreprise

Global Market Insights prédit que le marché de la gestion des identités croitra de 15% en moyenne chaque année, pour peser 26 milliards de dollars en 2022.

Global Market Insights prédit que le marché de la gestion des identités croitra de 15% en moyenne chaque année, pour peser 26 milliards de dollars en 2022. - Pixabay

Une majorité de directeurs informatiques et de responsables de la sécurité n’arrivent pas à convaincre leurs PDG de financer leurs projets de gestion automatisée des accès et des identités. Dès lors, la productivité et l’agilité de leur entreprise s’en trouve réduite.

Pour beaucoup de collaborateurs, les mesures de sécurité informatique mises en place par l’entreprise sont perçues comme des contraintes. Pour le directeur des systèmes d’information et le responsable de la sécurité, le challenge est alors de transformer cette perception en mettant en oeuvre des processus de sécurisation permettant aux employés d’exploiter des outils qui les rendent plus agiles et productifs. Selon une étude réalisée auprès de 300 responsables IT européens, commandée par Okta, un fournisseur de solutions de gestion des identités, 48% d’entre-eux ont mis en place les mesures de sécurité nécessaires permettant d’utiliser des services de cloud computing et des solutions de mobilité, dopant la flexibilité et la productivité des collaborateurs.

L'éternel problème du mot de passe unique

A l’inverse, plus de 52% des décideurs interrogés reconnaissent que le manque de sécurité nuit à leur entreprise. La gestion des identités et des accès englobent les principaux défis qu’ils rencontrent. D’abord 85% d’entre-eux ne savent pas, de façon fine et exhaustive, qui accède aux applications. Ensuite, 80% des sondés constatent que les employés réutilisent le même mot de passe pour accéder à différentes applications. De plus, une même proportion utilise des mots de passe "faibles". Enfin, plus de trois quarts des professionnels interrogés admettent que les utilisateurs ont des difficultés à accéder à leurs données critiques.

Par ailleurs, une grande majorité du panel (89%) rappellent que la meilleure façon de soutenir la croissance est d’implémenter les technologies les pus récentes, notamment en matière de cloud et de mobilité.

Faire peur au Comex en invoquant les risques d'atteinte à l'image de marque de l'entreprise

Les dirigeants ne sont-ils pas sensibles aux arguments, voire aux alertes lancées par leurs experts IT? Deux-tiers de ces derniers estiment que leur entreprise perdra des données au cours des 12 prochains mois. Une gestion des identités et des accès peu robuste en sera l’une des principales causes. Outre les conséquences financières, voire légales, c’est l’image de marque de l’entreprise qui s’en trouvera écornée.

Malgré ces constats, les décideurs IT font notamment face à trois obstacles lorsqu’ils veulent automatiser la gestion des identités. D’abord le retour sur investissement de ces solutions est difficilement quantifiable. Toutefois, la société d’études Forrester estime qu’en trois ans, ces plateformes reviennent deux fois moins cher qu'un procédé manuel. Dans le même temps, ils rapportent ne pas avoir pas le budget suffisant (en 2016, les budgets IT devraient être stagnants par rapport à 2015 où ils avaient chuté de 5,5% par rapport à 2014). Enfin, ils estiment que la mise en oeuvre de ces solutions est encore, aujourd’hui, complexe.

Eddye Dibar