BFM Business

Dell boucle le plus gros rachat de l'histoire de l'industrie high tech

Le fondateur et PDG, Michael Dell, a réussi le rachat titanesque d'EMC pour constituer un géant américain des solutions matérielles et logicielles pour les entreprises.

Le fondateur et PDG, Michael Dell, a réussi le rachat titanesque d'EMC pour constituer un géant américain des solutions matérielles et logicielles pour les entreprises. - Ted Aljibe-AFP

En l'autorisant, le ministère chinois du commerce a ouvert la voie à la conclusion du rachat d’EMC par Dell, pour 67 milliards de dollars. Le 7 septembre 2016, l'entité née de la fusion avec 140.000 salariés devient Dell Technologies.

Le marathon des autorisations nécessaires à Dell pour acquérir EMC, s'est achevé par l'ultime feu vert qu'a donné le ministère du commerce chinois. En conséquence, la conclusion du rachat aura lieu le 7 septembre prochain, date à laquelle les deux entreprises seront regroupées dans une seule entité qui prendra le nom de Dell Technologies, forte de 140.000 salariés. L'avant-dernière étape avait consisté en l'approbation de la fusion, le 19 juillet 2016, par 98% des actionnaires, représentant 74% du capital de l'entreprise.

Une autre étape importante a été franchie en mai 2016 lors de l'émission d'un des plus gros emprunts obligataires jamais émis par une société: 20 milliards de dollars d'obligations (17,6 milliards d'euros), en vue de financer l'acquisition du spécialiste du stockage informatique EMC. L'opération de rachat conclue, en octobre 2015 pour 67 milliards de dollars (60 milliards d'euros), avait obtenu le feu vert de Bruxelles, dès février 2016.

Dell a cédé sa division dédiée aux logiciels d'entreprise

Avec ce rachat titanesque, le groupe américain Dell fondé par Michael Dell, qui a fait fortune dans les micro-ordinateurs, compte accélérer sa mue dans les services et les produits à haute valeur ajoutée destinés aux entreprises. En rachetant EMC, il met la main sur ses solutions de stockage informatique pour entreprise sur l'éditeur de logiciel VMware et la division sécurité informatique, RSA.

D'un point de vue financier, la nouvelle entité, qui sera dirigée par Michael Dell, devient un géant américain d'environ 80 milliards de dollars de chiffre d'affaires annuel, capable de concurrencer, sur le marché des entreprises, IBM, Microsoft et HP, devenu plus petit sur le marché des entreprises depuis sa scission avec l'activité dédiée aux imprimantes et PC.

En revanche, Dell, confronté aux difficultés de sa division de logiciels, l'a cédée en juin 2016 aux fonds Francisco Partners et Elliott Management pour plus de deux milliards de dollars (1,79 milliard d'euros).

Frédéric Bergé
https://twitter.com/BergeFrederic Frédéric Bergé Journaliste BFM Éco