BFM Business

Cyberbunker: portrait d'un hébergeur informatique sulfureux

Des serveurs informatiques.

Des serveurs informatiques. - -

Cette entreprise néerlandaise est soupçonnée d'être à l'auteur de la plus vaste cyberattaque de l'histoire, révélée ce 28 mars. Portrait d'un hébergeur controversé, à l'abri dans sa forteresse de béton.

L'une des plus importantes cyberattaques de l'histoire d'internet a été révélée ce jeudi 28 mars. Cette attaque, visant une entreprise de lutte contre le spam, a été tellement puissante qu'elle a ralenti une partie du web mondial. Pas de responsable reconnu pour l'instant, mais tous les regards sont tournés vers un hébergeur des Pays-Bas : Cyberbunker.

Un nom qu'il porte en référence à la forteresse de béton dans laquelle il est installé, un bunker jadis occupé par l'OTAN. L'hébergeur de sites internet qui l'occupe est très controversé. Il se vante d'accueillir sur ses serveurs informatiques n'importe quel site pourvu qu'il ne soit pas "pédopornographiques ou lié au terrorisme".

Cyberbunker blacklisté par Spamhaus

En revanche, pas de problème pour héberger des pirates notoires. Comme The Pirate Bay par exemple, l'une des plus importantes plateformes de téléchargement mondiales.

Ils sont aussi accusés d'être des spammeurs notoires. C'est par leurs serveurs que transiteraient certains de ces mails agaçants qui polluent votre boîte aux lettres en vous proposant des pilules magiques. Cyberbunker a été récemment mis sur une liste noire par Spamhaus, le site victime de la méga-attaque, qui lutte contre les courriers indésirables. L'attaque serait donc une forme de représailles.

Si cela est avéré, Cyberbunker pourrait avoir maille à partir avec la justice. Pas de quoi effrayer ses dirigeants, comme en témoigne cette petite phrase publiée sur leur site : "les autorités néerlandaises ont plusieurs fois tenté de pénétrer le bunker par la force. Elles n'y sont jamais parvenues".

Anthony Morel