BFM Business

Consoles de jeu: avec sa PS5, Sony veut reprendre la couronne mondiale à Nintendo

La PlayStation 5 de Sony ainsi que ses accessoires

La PlayStation 5 de Sony ainsi que ses accessoires - Sony

Le géant nippon joue la carte des prouesses techniques pour dépasser son éternel concurrent qui domine le marché avec la Switch. Mais une chose est sûre, Sony reste le champion incontesté des ventes de l'histoire des consoles de jeu dans le monde.

Après une longue attente, Sony a donc levé le voile sur sa nouvelle PlayStation 5 (PS5). Encore une fois, le groupe nippon joue la carte du haut de gamme avec une machine très puissante, au design original, déclinée en deux versions, l'une classique dotée d'un lecteur Blu-ray et l'autre tournée vers le jeux en ligne et le téléchargement. Les prix n'ont pas encore été révélés mais ils devraient être, comme d'habitude pour une nouvelle machine estampillée Sony, élevés.

Avec ce positionnement, Sony entend relancer la guerre des consoles pour Noël et reprendre la main face à Nintendo. Car c'est bien son éternel concurrent qui domine depuis presque deux ans le marché mondial avec une offre diamétralement opposée. Sa Switch est en effet très abordable, vise un public plus jeune, et propose une approche hybride, à la fois fixe et portable, et très innovante en terme de gameplay. Clairement, la maison de Kyoto a révolutionné le genre avec cette machine.

Approches opposées

Les chiffres sont sans appel. Lors de son exercice fiscal 2019-2020 se terminant à fin mars, Sony a écoulé 13,6 millions d'unités de sa PS4 lancée en 2013 (contre 17,4 millions un an plus tôt). De son côté, Nintendo a vendu 17,7 millions d'exemplaires de sa Switch lancée en 2017, l'écart avec Sony devrait être même plus grand puisque ce chiffre s'arrête au 31 décembre 2019 alors que son exercice s'achève comme Sony au 31 mars 2020.

Microsoft avec sa vieillissante Xbox est le 3e du classement mais la firme de Redmond ne donne pas les chiffres de ventes de sa console.

La fin d'année devrait donc se résumer à une belle bataille entre les tenants du réalisme, de l'innovation matérielle et de la puissance qui basculeront dans le camp de la PS5 (si son prix n'est pas trop prohibitif) et ceux qui préfèrent une expérience plus légère avec Nintendo. Pour autant, Sony pourrait devoir composer avec la nouvelle Xbox Series X de Microsoft qui bombe également le torse niveau performances et puissance.

Sony vainqueur de la guerre à Noël?

Difficile de dire qui l'emportera. Néanmoins, Piers Harding-Rolls d'Ampere Analysis prévoit que la PlayStation 5 s'écoulera à 4,6 millions d'unités à son lancement contre 3,3 millions d'unités pour la Xbox Series X. Et d'affirmer que l'écart se creusera jusqu'en 2024, avec 66 millions d'unités vendues pour Sony contre 37 millions pour Microsoft. Une prévision à prendre avec beaucoup de pincettes.

Mais une chose est sûre: Sony reste le champion incontesté dans l'histoire des ventes de consoles modernes. Statista a ainsi compilé les chiffres et avance que la mythique PlayStation 2 lancée en 2000 cumule pas moins de 157,7 millions d'unités écoulées. Sony devance... Sony avec la PS4 (108,9 millions) et la PSOne (102,5).

Nintendo ne se hisse qu'à la 4e place avec sa Wii grâce aux 101,6 millions d'unités vendues en cumulé. Microsoft n'est que 6e avec la Xbox 360, lancée en 2005, avec 85,8 millions d'exemplaires vendus dans le monde.

Olivier Chicheportiche