BFM Business

Comment Metro pallie la crise du recrutement dans la restauration

Le grossiste propose un service Internet de recrutement de personnel, aux professionnels de la restauration et de l'hôtellerie qui sont ses clients habituels.

Le grossiste propose un service Internet de recrutement de personnel, aux professionnels de la restauration et de l'hôtellerie qui sont ses clients habituels. - Patrik Stollarz-AFP

Le géant allemand lance un réseau social professionnel pour aider l'hôtellerie-restauration à recruter via le Net. En France, 50.000 emplois sont non-pourvus tous les ans dans le secteur.

Vous cherchez un serveur ou un maître d'hôtel à l'année ou pour une période de vacances ? Metro lance le LinkedIn des métiers de l'hôtellerie et de la restauration. Le grossiste d'origine allemande propose en France un réseau social en ligne mettant en relation les candidats à l'emploi avec les employeurs du secteur.

Lorsqu’un employeur publiera une annonce, il paiera 49 euros pour qu’elle soit diffusée aux inscrits ou 99 euros pour un abonnement mensuel permettant de publier des offres en nombre illimité.

La création d'un profil de recruteur et l'accès au site sont gratuits pour les restaurateurs. La gratuité est totale pour les candidats aux offres d'emploi, qui créent et affinent leur profil en ligne.

Pour créer ce nouveau réseau social, le grossiste s'est appuyé sur une prise de participation de 20 % dans le capital de Culinary Agents, start-up américaine, créée en 2012. Aux Etats-Unis, son site Internet réunit 50 000 membres présents dans 30 villes américaines, et dispose d'un système de mise en relation automatique qui intervient lorsque des annonces sont mises en ligne.

L'objectif de Metro : pourvoir 10.000 emplois en France

"Notre objectif est de référencer 300.000 profils d'ici trois ans et de pourvoir 10.000 emplois en France" a déclaré Benoît Feytit, directeur général de Metro Cash and Carry France.

Selon les chiffres de l'enquête "besoins en main d'oeuvre" de Pôle emploi, il y aurait, chaque année, 237 000 emplois à pourvoir dans le secteur de la restauration et de l'hôtellerie, alors qu'entre 30 et 50 000 d'entre eux sont non pourvus.

Avec ce site Internet de recrutement, le grossiste fait coup double. Il pourrait rendre un fier service aux professionnels de la restauration qui rencontrent des difficultés récurrentes pour attirer des candidats dans une profession où le turn over atteint 60%. Metro, qui exploite en France 94 magasins en libre-service avec 45.000 références, et a réalisé 4 milliards d'euros de chiffre d'affaires en 2014, soigne également son image d'innovateur en service numérique auprès d'un secteur avec lequel il réalise une grande part de son chiffre d'affaires. Après la France, l'Italie bénéficiera prochainement d'une déclinaison de ce site de recrutement.

Frédéric Bergé