BFM Business

Comment Bouygues Telecom profite du statu quo entre les 4 opérateurs

Bouygues Telecom s'est félicité d'un gain net de 770.000 abonnés mobile sur neuf mois en 2016, dont 227.000 pour le troisième trimestre.

Bouygues Telecom s'est félicité d'un gain net de 770.000 abonnés mobile sur neuf mois en 2016, dont 227.000 pour le troisième trimestre. - Philippe Hugen-AFP

Redevenu bénéficiaire sur les neuf premiers mois de 2016, Bouygues Telecom a gagné 770.000 abonnés sur le mobile et 215.000 clients fixes sur la période. Son PDG, Olivier Roussat, estime être en avance sur son plan de marche.

Bouygues Telecom est-il en train de réussir son pari d'assurer son avenir sur un marché durablement formé de quatre opérateurs? Ses résultats sur les neuf premiers mois de 2016 semblent le prouver. L'opérateur est repassé dans le vert, réalisant un bénéfice net de 57 millions d'euros sur la période, contre une perte de 50 millions un an plus tôt. Entre janvier et septembre, la filiale télécoms a réalisé un chiffre d'affaires de 3,5 milliards d'euros, en hausse de 6%, avec un excédent brut d'exploitation (Ebitda) en progression de 23,3% à 697 millions d'euros.

"Nous déroulons notre stratégie définie depuis fin 2014, début 2015, qui consiste dans le mobile à devenir l'opérateur référent dans la 4G. Ce pilier stratégique est payant. On est un peu en avance sur notre plan de marche. Dans le fixe on continue notre stratégie agressive" a confié Olivier Roussat, PDG de Bouygues Telecom sur BFM Business.

Le revenu moyen par abonné a augmenté en 2016

"Le point essentiel qui justifie notre stratégie tient au revenu moyen par client. Il a monté dans le fixe de quelques centimes et il a progressé aussi dans le mobile depuis le début de l'année. La guerre des prix n'a pas fait chuter le revenu des abonnés chez nous car nous parions sur l'augmentation des usages grâce à un réseau 4G de qualité. Comme on ne peut pas augmenter les prix des forfaits mobiles, nous souhaitons en revanche faire évoluer l'abonné vers une offre plus chère qui lui apporte un plus grand confort d'utilisation. C'est le cas de notre forfait mobile 20 Go qui est vendu 25 euros et non 20 euros" a justifié le dirigeant de la filiale télécoms de Bouygues.

En termes de perspectives, le groupe de BTP a confirmé les objectifs de sa filiale télécoms. Il espère un retour à une croissance pérenne de son chiffre d'affaires et de ses résultats et maintient son objectif de marge d'Ebitda de 25% en 2017.

"On est capables de dégager des marges bénéficiaires suffisantes pour financer nos investissements et assurer le développement de Bouygues Telecom" a conclu Olivier Roussat.

Frédéric Bergé
https://twitter.com/BergeFrederic Frédéric Bergé Journaliste BFM Éco