BFM Business

Comment Airbnb trafique ses chiffres à New York

Selon une étude, Airbnb a purgé plus de 1.000 annonces afin de minimiser le nombre de multipropriétaires.

Selon une étude, Airbnb a purgé plus de 1.000 annonces afin de minimiser le nombre de multipropriétaires. - JUSTIN SULLIVAN GETTY IMAGES NORTH AMERICA - AFP

La plateforme de locations entre particuliers est accusée d'avoir déguisé ses chiffres afin de présenter un bilan plus favorable sur le marché new-yorkais.

En matière de transparence, Airbnb a encore des progrès à faire. Le site de location de logements entre particuliers est accusé d’avoir supprimé un millier d’annonces à New York afin de présenter un bilan plus favorable sur le nombre d'hôtes détenant plusieurs biens à louer.

Airbnb a publié le 1er décembre 2015 une étude montrant que 95% des hôtes n'étaient propriétaires que d'un seul appartement. Ce qui est loin d’être le cas dans d’autres grandes villes comme Paris, où environ 80% des logements sont proposés par des "multipropriétaires", d’après une récente enquête du site de données "Inside Airbnb".

Murray Cox, l’auteur de ce site, démontre aujourd’hui avec Tom Slee que plus de 1.000 annonces ont été purgées le 17 novembre 2015, quelques jours avant la publication de cette étude. Grâce à ce subterfuge, Airbnb a ainsi fait tomber la part d'annonces de multipropriétaires de 19% à 10% sur l'ensemble de l'offre. Une manipulation qui ne passe d'ailleurs pas inaperçue sur le graphique ci-dessous :

-
- © Murray Cox & Tom Slee

Pourtant, Airbnb présentait ce creux du 17 novembre comme une journée tout à fait normale...

Lire la suite sur Lavieimmo.com

J.M.