BFM Business

Chez Orange, l'effet Free s'attenue

Au mois de juin, Orange a recommencé à gagner des abonnés.

Au mois de juin, Orange a recommencé à gagner des abonnés. - -

A l’occasion de la publication de ses résultats ce 26 juillet, l’opérateur historique a indiqué que la fuite de ses abonnés vers Free était en train de se tarir. Le groupe recommence même à attirer de nouveaux clients.

Des résultats en demi-teinte pour France Télécom: au premier semestre, l'opérateur historique affiche un bénéfice en chute de 10,6%, pour un chiffre d'affaires en baisse de 3,2%. Une satisfaction, tout de même: l'impact de l'arrivée de Free sur le marché semble s'atténuer au fil des mois.

"La première phase de l'impact Free est dernière nous", assurait ce jeudi Stéphane Richard, P.-dg du groupe. Au cours du deuxième trimestre, les pertes de clients ont été divisées par quatre, et le groupe se paie même le luxe de gagner des abonnés sur le mois de juin. Bref, l'hémorragie semble se tarir.

Le revenu moyen par abonné en baisse de 6%

Orange met ce phénomène sur le compte de sa riposte commerciale: Sosh, sa marque low cost, a conquis 367 000 clients. Et récemment, le groupe a revu en profondeur le cœur de sa gamme de forfaits Origami, en baissant les prix de 20% en moyenne. Mais cette guerre des prix n'est pas sans conséquence: l'Arpu d'Orange, c'est-à-dire le revenu moyen par abonné, le saint Graal des opérateurs, a baissé de plus de 6%.

Dernier élément notable: le contrat d'itinérance signé avec Free, qui "compense partiellement" la baisse du chiffre d'affaires. Il rapporte à France Télécom beaucoup plus d'argent que prévu, ce qui rend d'ailleurs assez jaloux certains concurrents: Martin Bouygues a récemment envoyé une lettre à tous les parlementaires pour faire en sorte que le renouvellement de contrat, prévu pour 2018, soit interdit.

Anthony Morel