BFM Business

Cette start-up rennaise lève 43 millions pour dynamiser vos réunions

En trois ans, avec sa plateforme numérique qui dépoussière les réunions de travail, Klaxoon revendique 1500 entreprises clientes. Elle lève 43 millions d'euros pour réaliser 100 embauches et étoffer sa présence à l'international.

Dix-huit mois après un premier tour de table de 5 millions d'euros, Klaxoon change d'envergure. La start-up vient de boucler une nouvelle levée de fonds de 50 millions de dollars (43 millions d'euros) auprès d’IDInvest, Bpifrance, Sofiouest et du fonds d'investissement nord-américain White Star Capital.

En moins de trois ans, l'entreprise rennaise a séduit plus d’un million d’utilisateurs dans 1500 grandes entreprises et PME dont 30% à l’international. Son produit? Une boîte à outils numériques destinée à rendre les salariés plus efficaces et plus participatifs pendant les réunions. "C’est ici qu’ont lieu les interactions réelles, et que de l’apport des compétences, des différences de chacun, naît quelque chose de nouveau, une idée, une décision, un projet", explique Matthieu Beuchet, le fondateur de Klaxoon.

Des mini-jeux ou quiz pour créer des réunions interactives

Ses outils numériques sont accessibles par Internet à partir de 19 euros par salarié et par mois. Ils se présentent sous forme d’applications et de logiciels qui permettent aux participants à la réunion d'interagir par écrit en temps réel ou en différé/à distance, depuis leur smartphone, tablette ou ordinateur. Pour dynamiser leur participation, ils sont sollicités via des exercices interactifs, ludiques et ergonomiques préparés au préalable par l'animateur de la réunion: brainstormings, sondages, quiz, mini-jeux... Le secrétaire d'État au numérique, Mounir Mahjoubi, a d'ailleurs adopté ses produits pour son ministère après une visite à Rennes en 2017. Parmi ses clients, on retrouve également le géant suisse Nestlé ou encore Emmaüs.

Avec cette levée de fonds, la start-up va accélérer ses projets de R&D, et développer son implantation commerciale, en Amérique du Nord et en Europe. Klaxoon prévoit aussi de recruter 100 nouveaux collaborateurs pour porter ses effectifs de 150 à 250 personnes à Rennes, Lyon, Paris. En dépit de son succès, la jeune société reste très discrète sur son chiffre d'affaires.

Frédéric Bergé