BFM Business

Cette start-up a inventé un sac qui va révolutionner le shopping

Le sac connecté de Twyst repère les objets mis à l'intérieur et prélève automatiquement le client.

Le sac connecté de Twyst repère les objets mis à l'intérieur et prélève automatiquement le client. - Twyst

Une start-up américaine a mis au point un sac connecté capable de détecter les produits mis à l'intérieur ainsi que de prélever automatiquement le compte du client à la sortie du magasin.

Supprimer toutes les contraintes du shopping. Voilà l'ambition de Twyst, une petite start-up du Colorado qui travaille sur des solutions pour le commerce. Sa dernière innovation fait le buzz dans le milieu du retail aux Etats-Unis. Baptisée Smart Internet Connected Bag, il s'agit comme son nom l'indique d'un sac connecté pour le magasin.

Le concept est très simple. Il s'agit d'un sac capable de détecter tous les produits qui sont placés à l'intérieur. Ainsi que ceux qui en sont retirés. Il est doté d'un capteur RFID au fond qui repère les objets équipés d'une telle puce qui entrent à son contact. Mais ce n'est pas tant durant le shopping que ce sac est intéressant, c'est au moment du paiement. Car le but est bel et bien de supprimer les caisses. A la sortie du magasin, l'enseigne est capable de prélevé automatiquement le compte du client du montant de ses achats.

-
- © BFM Business

Le concept que nous avons pu tester consiste en deux sacs l'un dans l'autre. Le sac connecté est l'enveloppe noire extérieure (voir la photo) et à l'intérieur se trouve le classique sac plastique de la boutique. C'est lorsque l'on retire ce dernier du sac connecté que la transaction s'effectue automatiquement. Efficace et très simple d'utilisation. Le sac est pour l'heure à l'état de prototype avancé. "Mais il est actuellement testé par une enseigne qui possède 230 magasins dans le monde mais d'autres nous ont approchés", confie Kevin Schaff, le Pdg de Twyst. 

Si ce sac connecté suscite tant de curiosité de la part des retailers, c'est qu'il apporte une solution à l'un de leur plus grand problème: l'attente en magasin. "C'est le gros enjeu du commerce depuis quelques temps, explique Kevin Schaff. Chaque file d'attente est une friction dans l'expérience du shopping et il y en a beaucoup dans un magasin." Et les clients la supportent de moins en moins. Ainsi selon un sondage Ifop pour Wincor Nixdorf, 25% des Français estimaient en 2012 que l'attente en caisse était un motif d'abandon d'achat. Cette proportion est monté à 30% en 2014. De plus en plus habitués au e-commerce où ces contraintes n'existent pas, les clients sont moins patients qu'il y a quelques années. Un manque à gagner pour les magasins. L'utilisation d'une telle technologie leur permettrait donc de convertir davantage d'achats. Mais aussi de recueillir des données sur le parcours du client, ce qu'il met dans son panier, ce qu'il retire. Bref de le suivre à la trace.

Ce qui constitue peut-être la limite du concept. Les clients du magasin accepteront-ils de perdre la main sur leur achat? Avec la carte bancaire ou le paiement sans contact, le client est actif durant l'acte de paiement. Avec une telle technologie tout se ferait automatiquement "dans son dos". 

Frédéric Bianchi
https://twitter.com/FredericBianchi Frédéric Bianchi Journaliste BFM Éco