BFM Business

Ces entrepreneuses du numérique qui ont réussi en France...

Céline Lazorthes dirige toujours Leetchi, un site internet de cagnottes en ligne, qu'elle a créée en 2009.

Céline Lazorthes dirige toujours Leetchi, un site internet de cagnottes en ligne, qu'elle a créée en 2009. - Bernard Langlois- AFP

A l'occasion de la journée de la femme, ce 8 mars, retour sur les entrepreneuses qui ont su créer et faire prospérer des start-up à succès dans le numérique. Elles ne sont pas légion dans un secteur qui reste très masculin. Leur réussite n’en est que plus notable.

Le récent classement du magazine Forbes en témoigne : les femmes ne tiennent pas le haut du pavé dans le secteur des nouvelles technologies. Les entrepreneurs emblématiques du numérique restent des hommes (Marc Zuckerberg, Bill Gates, Jeff Bezos, Xavier Niel, Patrick Drahi). Pire, les start-up les plus récentes, au succès planétaire, ont toutes été fondées par des hommes (Snapchat, Airbnb, Uber).

La France du numérique, comme les Etats-Unis (où, pourtant, IBM, HP et Yahoo sont dirigées par des femmes), ne fait pas exception à cette domination masculine.

Aucun nom féminin ne s'est imposé face au "trio magique" du numérique français : Xavier Niel, Marc Simoncini, Jacques-Antoine Granjon.

Pourtant, le domaine du numérique est ambivalent. S’il reste sous l’influence des informaticiens ou d’ingénieurs, métiers où les femmes sont sous-représentées, il permet aussi de rebattre les cartes et favorise l'égalité des chances.

Le portail Aufeminin.com aux Etats-Unis

Quelques pionnières ont su saisir leur chance en créant des entreprises de toutes pièces, puis en les faisant croître et prospérer. Anne-Sophie Pastel, polytechnicienne, a très bien vendu son portail Aufeminin.com en 2007 au groupe allemand Axel Springer, une affaire valorisée 284 millions d’euros à l’époque… L'entreprise est passée à la vitesse supérieure avec son nouvel actionnaire et vient de s'implanter aux Etats-Unis.

Orianne Garcia avait fait fortune en 2001, au plus haut de la bulle Internet. Elle avait très bien revendu, avec ses deux associés, Caramail. En 2005, elle est repartie à l’assaut de l’Internet en lançant en Allemagne le site de e-commerce lentilles-moins-cher.com qu’elle a marié en 2011 avec le groupe Sensee de Marc Simonsini.

Yseulys Costes entre dans des conseils d'administration du CAC40

Spécialiste de l’e-commerce, Catherine Barba a fondé Cashstore.fr, l'un des premiers sites de cashback en France, puis Malinéa, agence-conseil qu’elle revend en 2011 aux associés de Vente-privée. Elue Femme en Or d'entreprise 2011, elle est aujourd'hui investisseuse et business angel tout en dirigeant CB Group, sa société de conseil.

Yseulys Costes est la patronne et fondatrice de 1000mercis, l’agence de publicité et marketing interactif qui vient de fêter ses 15 ans. Sa notoriété l'a fait entrer dans le cercle très fermé et masculin des conseils d'administration de Vivendi et Kering (ex-groupe PPR). Désormais installée à Palo Alto en Californie, elle dirige plus que jamais sa société devenue internationale, cotée en Bourse et qui compte plus de 350 collaborateurs.

Une nouvelle génération de trentenaires s'est lancée dans l'aventure

Ces pionnières en matière d'entrepreneuriat, ont fait école. Une nouvelle génération de créatrices d'entreprise a pris le relais. Emblématique de cette deuxième vague d'entrepreneuses, Anne-Laure Constanza est la présidente et fondatrice des sites d'e-commerce, Envie de Fraises, spécialisé dans les vêtements pour femmes enceintes et Scarlett (Digital Fashion Group), site de vente de vêtements de grande taille.

Les trentenaires Tatiana Jama et Lara Rouyrès fonctionnent en duo. Ces diplômées d'HEC ont créé Selectionnist. Leur plate-forme en ligne référence les vêtements et accessoires de mode évoqués dans une vingtaine de magazines. Elles n’en sont pas à leur première "aventure". Leur précédent bébé, Dealissime, avait été revendu à Living Social, rival américain de Groupon.

Forte du succès de sa cagnotte en ligne, Leetchi, avec ses 30 salariés et ses 3 millions de clients réguliers, Céline Lazorthes creuse son sillon. Elle a lancé, en 2013, MangoPay, une solution de paiement en ligne. Son dernier "bébé" est Leetchi Cash, pour envoyer de l’argent par courriel.

Pour inciter d'autres femmes à investir le domaine du numérique, la "journée de la femme digitale" entend célébrer, pour sa troisième édition, le 13 mars prochain à Paris, au palais Brongniart, toutes celles qui entreprennent grâce au numérique.

Frédéric Bergé