BFM Business

CES 2014: les start-up françaises à la pointe des objets connectés

Au CES 2014, les start-up françaises spécialistes des objets connectés font leur show.

Au CES 2014, les start-up françaises spécialistes des objets connectés font leur show. - -

Dans "l'Eureka park", la zone du CES de Las Vegas dédiée aux start-up, les petites françaises sont surreprésentées. Parmi les plus en vue: la brosse à dent connectée Kolibree, ou les tee-shirts intelligents Cityzen Sciences.

C'est le dernier jour du Consumer electronic show, le grand salon annuel de l'électronique à Las Vegas, ce vendredi 10 janvier. Cette année, les entreprises françaises étaient particulièrement représentées. C'est même une déferlante bleu-blanc-rouge dans les objets connectés.

Dans "l'Eureka park", une zone du salon dédiée aux start-up, sur 200 entreprises, 40 sont françaises. Il y a BodyCap et ses médicaments connectés, des gélules bardées d'électronique qui prennent votre température et l'envoie directement de votre l'estomac à votre smartphone.

L'anecdotique côtoie le fondamental

Un peu plus loin, Cityzen Sciences et ses tee-shirts intelligents, bourrés de capteurs qui analysent vos performances sportives en temps réel. Ou encore Withings, et son oreiller connecté à son réveil-matin, qui observe en détail votre sommeil pour vous réveiller au moment optimal.

Toutes semblent envoyer le même message: la France a raté le virage des smartphones, elle ne ratera pas le tournant des objets connectés.

Le stand massif de Parrot, et ses drones pilotés par iPhone ne désemplit pas. Tandis que Netatmo affiche fièrement ses récompenses obtenues sur le salon pour un bracelet connecté qui mesure votre niveau d'exposition au soleil.

Autre coqueluche des visiteurs, la brosse à dent Kolibree. Reliée à votre smartphone, elle examine la qualité de votre brossage et donne une note sur 20. Une innovation à l'image du CES, où l'anecdotique côtoie le fondamental.

Anthony Morel