BFM Business

Canon zoome sur la vidéosurveillance

Canon veut regrouper les technologies de traitement de l'image en réseau conçues par Axis AB et ses propres savoir-faire dans différents domaines dont l'optique.

Canon veut regrouper les technologies de traitement de l'image en réseau conçues par Axis AB et ses propres savoir-faire dans différents domaines dont l'optique. - YOSHIKAZU TSUNO / AFP

Menacé par l'essor des smartphones dans la photo grand public, Canon jette son dévolu sur le suédois Axis, spécialiste des caméras de vidéosurveillance. Un marché plus prometteur et avec une marge a priori plus confortable.

Canon a mal à la photo et cherche à se diversifier. Le groupe japonais de photo et bureautique va lancer une offre publique d'achat (OPA) amicale sur l'ensemble des actions du suédois Axis, spécialiste de la vidéosurveillance, pour un montant évalué à 333,7 milliards de yens (environ 2,5 milliards d'euros). L'OPA devrait être lancée au début du mois de mars, une fois obtenu le consentement des autorités suédoises compétentes.

L'industriel nippon précise que les trois principaux actionnaires de cette société sont prêts, sous certaines conditions, à apporter leur part qui est au total de l'ordre de 39,5% des actions et droits de vote. Canon espère pouvoir acheter l'intégralité des plus de 69,46 millions d'actions Axis en circulation.

Axis a pour Canon les atouts d'être un spécialiste des caméras de vidéosurveillance et de présenter une bonne rentabilité, a priori. Son chiffre d'affaires de l'an passé a atteint environ 570 millions d'euros et son bénéfice net, quelque 55 millions, selon les chiffres rapportés par Canon.

Canon en quête de relais de croissance

Certes, Canon ne dépend plus que pour moins de la moitié de son activité, de la photographie. Il s'est diversifié dans la bureautique, l'impression, avec le rachat de la firme hollandaise Océ en 2011, ou le médical (ophtalmologie).

Il a également développé une gamme de caméras de vidéosurveillance qu'il vise à regrouper avec les technologies de traitement de l'image en réseau conçues par Axis AB et ses propres savoir-faire dans différents domaines dont l'optique.

"Au cours de ces dernières années, le marché des systèmes de vidéosurveillance a continué à bénéficier d'une croissance rapide. Canon considère cette activité comme un nouveau secteur prometteur et une force motrice pour la prospérité du groupe", a justifié l'entreprise nippone. En creux, ce commentaire confirme bien l'intention affichée par le groupe nippon de dépendre de moins en moins du marché de la photo grand public, menacé de plus en plus par l'essor des smartphones équipés de capteurs photo et vidéo de qualité.

Frédéric Bergé