BFM Business

Bouygues veut continuer de jouer un rôle majeur dans les télécoms

Bouygues ne s'avoue ainsi pas vraiment vaincu.

Bouygues ne s'avoue ainsi pas vraiment vaincu. - Crédits photo : nom de l'auteur / SOURCE

L'opérateur télécom, qui n'a pas été retenu par Vivendi pour racheter SFR, compte néanmoins mener "une stratégie ambitieuse". Il estime, dans un communiqué publié ce lundi 17 mars, disposer "de sérieux atouts dans le mobile".

Bouygues Telecom, grand perdant de la course au rachat de SFR, fait contre mauvaise fortune bon cœur. Dans un communiqué publié ce lundi 17 mars, l'opérateur rappelle que Vivendi, maison-mère de SFR, a préféré retenir l'offre de Numericable pour entrer en négociations exclusives.

Mais la filiale du groupe de BTP assure que "plus que jamais", elle "continuera à jouer un rôle central dans le secteur des télécoms en France".

"Bouygues Telecom a l'ambition et les moyens de mener un projet stratégique et technologique ambitieux, porteur pour les télécoms en France", poursuit-elle.

Des doutes sur le rapprochement SFR-Numericable

Si Vivendi est entré en négociations exclusives avec Numericable pour lui céder SFR, nombreux sont ceux qui envisagent que l'affaire n'aille pas jusqu'à sa fin.

Dans un entretien publié ce lundi dans le quotidien Les Echos, Jean-Pierre Jouyet, directeur général de la Caisse des dépôts (CDC), qui est actionnaire de Vivendi, a déclaré que la CDC pourrait "si l'hypothèse se concrétisait (...) accompagner en capital un rapprochement entre Vivendi, SFR et Bouygues".

Vendredi le ministre du Redressement productif Arnaud Montebourg évoquait, lui, "les nombreux recours" que des concurrents pourraient déposer dans l'espoir de faire capoter ce mariage.

>> Suivez en direct dès 11h30 la conférence de Numericable sur BFM Business et BFMbusiness.com

J.M.