BFM Business

Bloctel va-t-elle mettre en péril le business des centres d'appels?

"Les consommateurs qui ne veulent plus être importunés par des appels commerciaux intempestifs vont pouvoir s'inscrire dès ce mercredi sur la nouvelle liste rouge Bloctel. Les centres d'appels qui n'en tiennent pas compte pourront être condamnés à 75.000 euros d'amende."

Ras-le-bol d'être importunés à tout bout de champ par des vendeurs qui vous déballent leur argumentaire pour vous faire acheter une chaudière économique ou un système d'arrosage automatique pour votre jardin? Pour ne plus être dérangés par ces appels commerciaux intempestifs, il vous suffira d'inscrire votre numéro de téléphone sur Bloctel, une liste rouge qui entre en service ce 1er juin. L'inscription sur ce service d'opposition est valable trois ans, au terme desquels les consommateurs seront contactés par mail ou courrier pour savoir s'ils veulent continuer d'y figurer.

Chaque mois, les professionnels, sociétés de démarchage et centres d'appels devront faire "nettoyer" leurs fichiers de prospection par Bloctel, qui supprimera les numéros des consommateurs ayant demandé à ne plus être appelés. Si une marque vous contacte alors que vous n'êtes pas dans son fichier client, elle risque 75.000 euros d'amende.

Une portion minime du chiffre d'affaires

Ce nouveau service risque-t-il de porter atteinte au business des centres d'appels? Le gouvernement parie sur 5 millions de Français inscrits sur Bloctel d'ici la fin de l'année. C'est autant de numéros de téléphone en moins dans les bases de données. Pour autant, les centres d'appels ne sont pas forcément très inquiets.

D'abord, parce que ce type de démarchage ne constitue qu'un petit pourcentage de leur chiffre d'affaires. La plupart des contacts téléphoniques ont lieu entre un fournisseur et son client. Or le code de la consommation autorise le démarchage dans le cas de "relations contractuelles prééxistantes". Autrement dit, votre opérateur téléphonique pourra toujours vous appeler pour vous proposer un forfait avec plus d'options et votre banque aura toujours le droit de vous faire l'article sur ses nouveaux services et assurances.

Les envois de SMS ne sont pas concernés

Les centres d'appels ne sont pas non plus inquiets du fait du périmètre sur lequel s'applique cette nouvelle liste rouge: Bloctel ne concerne pas les SMS, l'accès désormais privilégié pour contacter les consommateurs. Pour signaler les messages indésirables reçus sur son mobile, il faut les transférer au numéro 33700.

Au final, les représentants du secteur estiment même que le dispositif Bloctel est vertueux. À la fois pour les consommateurs, mais aussi pour les entreprises et les centres d'appels. Passer sa journée à contacter des clients mécontents est très anxiogène pour les salariés et assez inefficace pour les marques.

Hélène Cornet édité par C.C.