BFM Business

BlackBerry vend 0,0% des smartphones dans le monde

Seulement 207.900 appareils BlackBerry ont été vendus au quatrième trimestre 2016

Seulement 207.900 appareils BlackBerry ont été vendus au quatrième trimestre 2016 - AFP

Seulement 207.900 appareils BlackBerry ont été vendus au quatrième trimestre 2016, soit une part de marché de 0,0482%.

C'est la fin d'une époque. Après avoir regardé droit dans les yeux Apple à la fin des années 2000, BlackBerry est désormais devenu un acteur marginal de la téléphonie. Tellement marginal que la part de marché de la marque canadienne s'établit désormais à 0,0% (voir image ci-dessous), d'après une étude publiée mercredi par le cabinet de recherche Gartner. Au quatrième trimestre de 2016, sur plus de 431 millions de smartphones vendus dans le monde, seulement 207.900 étaient des appareils BlackBerry, soit une part de marché inférieure à une décimale (0,0482% pour être précis).

Une véritable descente aux enfers dont ont profité les deux mastodontes américains Google et Apple. Sur la même période, 352,7 millions de smartphones fonctionnant sous le système d'exploitation Android de Google ont été vendus, soit 81,7% du marché, tandis que les appareils de la marque à la pomme se sont écoulés à 77 millions d'unités sur le trimestre (17,9% de la part de marché globale).

Tableau représentant les parts de marché des systèmes d'exploitation de smartphones au quatrième trimestre 2016
Tableau représentant les parts de marché des systèmes d'exploitation de smartphones au quatrième trimestre 2016 © Gartner

19,9% de part de marché en 2009

Ces chiffres peuvent faire enrager les dirigeants de BlackBerry puisqu'en 2009, la firme canadienne, alors à son apogée, détenait encore 19,9% de part de marché. Mais pas assez réactive face au lancement de l'iPhone et autres smartphones lancés par Samsung, la firme canadienne a rapidement perdu de sa superbe avant de sombrer définitivement.

La marque, qui était plébiscitée par les professionnels comme par les présidents américains pour sa sécurité et son côté branché, avait déjà annoncé en 2016 l'arrêt de la production de smartphones, préférant confier cette tâche à un sous-traitant indonésien, PT Tiphone Mobile Indonesia. Si cela ne signifiait pas la fin de la marque, puisque des appareils étaient encore produits sous le nom BlackBerry, cela montrait bien le nouveau virage stratégique souhaité par la direction, désormais orientée vers les logiciels et l'internet des objets.