BFM Business

Smartphone: comment Huawei tire parti des malheurs de Samsung

Le smartphone Mate 9 de Huawei embarque la deuxième génération de double objectif photo issu de la collaboration avec la marque Leica.

Le smartphone Mate 9 de Huawei embarque la deuxième génération de double objectif photo issu de la collaboration avec la marque Leica. - Christof Stache-AFP

En lançant un modèle grand format, concurrent du défunt Galaxy Note 7, le chinois Huawei s'engouffre dans la brèche ouverte par Samsung. Il s'attaque aussi au marché américain, maillon faible de la stratégie mondiale du numéro 3 mondial des smartphones.

Le fiasco du smartphone Galaxy Note 7 de Samsung fait les affaires de son grand rival asiatique, le chinois Huawei. Ce dernier met sur le marché un smartphone grand format directement concurrent du défunt modèle du coréen. Celui-ci avait fait l'objet d'un rappel massif puis d'un retrait définitif du marché, finissant par ternir gravement l'image de marque de Samsung.

Avec un prix de 699 euros et un écran géant de 15 centimètres de diagonale, le modèle Mate 9 de Huawei vise clairement le segment haut de gamme des phablettes, caractérisé par des téléphones mobiles de taille intermédiaire entre smartphone et tablette tactile. Ses deux capteurs photo haute résolution, conçus avec la marque allemande Leica et son autonomie élevée de 48 heures, due à une puissante batterie, en font un candidat "idéal" au remplacement de l'ex-smartphone haut de gamme de Samsung.

Bardé d'innovations, le téléphone mobile du constructeur chinois doit aussi être lancé prochainement aux États-Unis, ce qui serait une première pour cette gamme de produits. Banni du marché nord-américain de l'équipement des réseaux des opérateurs télécoms par les autorités fédérales, Huawei est très peu présent sur le marché des téléphones grand public. Mais, fort de son nouveau smartphone haut de gamme, il pourrait opportunément profiter outre-Atlantique des revers de Samsung avec le Galaxy Note 7, qui ont été particulièrement mal perçus par les consommateurs américains.

En outre, Huawei peut difficilement faire l'impasse sur le marché nord-américain, important en volume pour les smartphones haut de gamme, où Apple fait encore la loi.

Indiscutable troisième acteur mondial derrière Apple (numéro 2) et Samsung (numéro 1), le constructeur chinois grignote régulièrement l'avance prise par ses deux grands rivaux. Huawei a gagné un point de part de marché en un an puisqu'il était crédité par le cabinet Gartner, de 8,9% du marché mondial des smartphones au deuxième trimestre 2016 contre 8% un an plus tôt.

Frédéric Bergé
https://twitter.com/BergeFrederic Frédéric Bergé Journaliste BFM Éco