BFM Business

Axelle Lemaire récompense ces startups françaises qui réinventent l'économie

Axelle Lemaire, secrétaire d’État au numérique a remis ce 12 octobre au matin les prix du Concours à 19 jeunes pousses qui portent haut les couleurs de l’économie numérique.

Axelle Lemaire, secrétaire d’État au numérique a remis ce 12 octobre au matin les prix du Concours à 19 jeunes pousses qui portent haut les couleurs de l’économie numérique. - Hugo Mathy - AFP

Axelle Lemaire a présenté au public les lauréats du concours d’innovation numérique. Ces 19 startups et PME innovantes se partageront une enveloppe globale de 175 millions d’euros pour poursuivre leurs projets.

Axelle Lemaire, secrétaire d’État au numérique a remis ce matin les prix du concours à 19 jeunes pousses qui portent haut les couleurs de l’innovation "made in France".

Initié en mai dernier par la secrétaire d’État, cet événement vise à dévoiler les capacités d’innovation de la French Tech. Et pas seulement pour les startups, puisque les PME innovantes ont également montré leur manière d’appréhender la nouvelle économie. Comme l’a rappelé Axelle Lemaire lors de la cérémonie de remise des prix, "ce concours dépasse les frontières traditionnelles de l’innovation technologique pour embrasser l’ensemble du numérique, et notamment les usages." Le concours est le fruit d'un partenariat entre BPI France, Investissement d'Avenir et la French Tech.

D’ailleurs, les domaines d’application étaient larges et ne se limitaient pas aux secteurs traditionnels du numérique comme le collaboratif, la mobilité ou les réseaux sociaux. Les 19 startups travaillent aussi bien dans la santé, l’aide à la personne, la production de biens et l’énergie. Et pour séduire le jury, les créateurs ont dû "pitcher", c’est-à-dire présenter leur projet à des investisseurs avec seulement quelques minutes pour convaincre les experts de la French Tech.

Agriculture, jeux vidéo et jeux connectés

Agriconomie, une place de marché spécialisée dans les approvisionnements agricoles est l’une de ces pépites. Encore peu mis en avant dans la transformation numérique, l’agriculture est, comme l’énergie, le commerce ou la mobilité, un enjeu majeur du numérique. Créée par Paolin Pascot, Agriconomie emploie déjà 18 personnes, réalise un chiffre d’affaires de 1 million d’euros et a réalisé sa première levée auprès d’Elaia, qui a soutenu Critéo et Sigfox, et Olivier Mathiot, fondateur de PriceMinister.

E-Pawn Arena est un projet plus ludique. Il s’agit d’un plateau de jeu qui crée une interaction entre le divertissement traditionnel, le jeu vidéo et les objets connectés. Pour mener la partie, chaque joueur disposera aussi de son smartphone. La console est livrée avec plusieurs jeux, dont un jeu d’action, dans lequel les joueurs pilotent des robots et un jeu d’échecs en ligne où les pièces vivent la partie en se déplaçant toutes seules sur le plateau.

Le projet de Deepomatic vise à permettre aux supports numériques (presse, réseaux sociaux, blogs...) de monétiser leur contenu en étant moins dépendant des moteurs de recherche, comme Google ou Yahoo.

Plusieurs autres projets ont été récompensés: une selle connectée fruit d’une collaboration entre CWD France-Sellerie et la société d’ingénierie Od’Do, un miroir connecté pour les opticiens en ligne afin de permettre à leurs clients d’essayer des lunettes à distance, ou encore un logiciel destiné aux skippers qui effectuent de longues traversées. Grâce à un objet connecté installé sur la coque, ce dernier, intitulé K-Foil, évalue le "gain énergétique et économique par l’ajout d’un foil sur une coque". Les autres lauréats ne sont pas moins innovants.

Ces projets semblent confirmer la vision que John Chambers, président de Cisco, a de l'innovation française. En visite à Paris la semaine dernière pour annoncer son projet d'investir 200 millions d'euros en France, le dirigeant charismatique a fait une étonnante déclaration d'amour aux startups françaises. Félicitant le gouvernement pour ses initiatives en faveur de l'économie numérique, John Chambers a confié que la French Tech était désormais capable de "transformer profondément nos modes de vie". 

https://twitter.com/PascalSamama Pascal Samama Journaliste BFM Éco