BFM Business

Après les rencontres amoureuses, Tinder tente le réseautage "pro"

L'application s'adresse aux personnes d'influence dans des domaines tels que les médias, l'entepreuneuriat, la musique, la finance...

L'application s'adresse aux personnes d'influence dans des domaines tels que les médias, l'entepreuneuriat, la musique, la finance... - Forbes

L'application a noué un partenariat avec Forbes pour créer Under 30, un réseau de rencontres entre professionnels. Mais la cible est élitiste, puisque seules 2.000 personnes triées sur le volet par le magazine économique pourront y avoir accès.

Tinder change de registre. L'application, spécialisée dans les rencontres amoureuses express, se lance dans le réseautage professionnel. Avec un associé de taille, le magazine américain Forbes, avec lequel il va lancer Under 30 en octobre prochain.

Le principe reste le même que celui qui a assuré le succès de Tinder depuis 2012: grâce à un algorithme de géolocalisation, les utilisateurs de l'application sont prévenus lorsque d'autres personnes, également inscrites sur le réseau, sont dans les parages. Sauf qu'il ne s'agit pas d'éplucher leur profil pour "matcher" en vue d'une éventuelle rencontre "amoureuse".

Il s'agit ici de se retrouver entre membres ultra-select. Car le magazine économique va ouvrir cette application à un vivier de 2.000 membres triés sur le volet: il s'agit de la liste des Forbes 30, qui recense les jeunes talents de moins de 30 ans, qui se sont distingués comme étant des influenceurs, dans des secteurs comme la finance, l'art, les médias, le sport... Parmi cette liste on trouve les actrices Blake Lively et Emma Watson, mais aussi Mike Kriger l'un des cofondateurs d'Instagram, ainsi que Alan Schaff à qui l'on doit Imgur.

Un concurrent pour Linkedin ?

L'application entend donc créer une émulation entre tout ce beau monde. Et comme on est là pour le business, leur fiche ne se résumera pas à quelques photos attirantes, elle permettra aussi d'avoir un aperçu des activités professionnelles des membres. Et si l'un d'entre eux y voit des opportunités de collaborations, identifie un potentiel prospect pour son business, il y aura le traditionnel "swipe" pour faire part de son intérêt. qui pourra ensuite donner lieu à des échanges via la messagerie privée et ainsi étendre son réseau d'affaires.

Tinder veut-il marcher dans les plates-bandes de Linkedin ? Si Sean Rad, co-fondateur de l'application, se réjouit de ce partenariat inédit, il n'entend pas pour le moment se développer en dehors des relations amoureuses, a-t-il expliqué à Tech Crunch.

C.C.