BFM Business

Apple veut un store très chic à Paris

Avec une surface de 1.300 m2, ce magasin sera le grand Apple Store de Paris.

Avec une surface de 1.300 m2, ce magasin sera le grand Apple Store de Paris. - Bertrand Langlois (AFP)

Dans Paris, la « rumeur » court sur un troisième Apple Store dans le 6e arrondissement. Apparemment, Angela Ahrendts, vice présidente des Apple Store préfère le chic de la Rive Gauche aux bobos de la Bastille ou aux flâneurs des Champs Élysée.

Tout est parti d’une affichette collée sur le portail qui annonce l’arrivée du géant californien. Chez Apple, on se refuse évidemment à confirmer ce projet. Mais, comme l’indique Le Parisien, qui a révélé l’information, c’est « un secret de polichinelle ».

Il suffit de décoder les propos du maire (UMP) du très huppé VIe arrondissement. Jean-Pierre Lecoq explique que le futur locataire des lieux est une « multinationale qui n'entend peut-être pas, pour des raisons de stratégie et de marketing, commenter un an et demi à l'avance cette implantation ». Et de préciser que cette entreprise mystérieuse « saura déclencher les grandes orgues » pour son inauguration prévue pour le premier trimestre 2016.

Les travaux vont donc durer un an pour de redonner vie au Marché Saint-Germain, un superbe édifice dont les vieilles pierres semblent être du gout d’Angela Ahrents. Ce magasin sera le plus grand Apple Store de Paris : 1.300 m2. La boutique d’Opéra fait 1.200 m2 et Le Louvre s’étend sur 700 m2. Apple ne sera pas la seule marque à s’installer dans cet ancien marché couvert. D’autres marques de luxe l’y rejoindront.

Apple vise les quartiers les plus chics des grandes villes

Le choix de ce quartier parmi les plus cher de Paris est logique. D’abord parce qu’Apple à l’ambition de devenir une marque high-tech « de luxe ». Le lancement des Apple Watch avec des modèles en très haut de gamme confirme cette volonté. C’est d’ailleurs pour piloter cette stratégie que Tim Cook a recruté Angela Ahrents, ancienne patronne de Burberry en lui offrant un salaire annuel de plus de 70 millions de dollars ; soit plus que celui de son PDG.

En prenant la tête des Apple Store, Mme Ahrendts n’allait évidemment pas se contenter de faire de la logistique et de la gestion des stocks. Elle veut poser son empreinte sur ce réseau mondial de 400 boutiques imaginé par Steve Jobs. Cette spécialiste du luxe veut donner plus de cachet au réseau en ouvrant des nouveaux magasins dans les quartiers les plus chics des grandes villes du monde comme celui de Pékin. En France, Apple compte déjà 18 magasins, dont huit en Île-de-France, mais celui de Saint-Germain-des-près s’annonce comme son vaisseau amiral.

Pascal Samama