BFM Business

Apple relance l'iPad avec un modèle taillé pour l'entreprise

Apple a présenté l'iPad Pro, une tablette dotée d'un écran de 12,9 pouces (32,77 cm) de diagonale, présentée comme étant presque aussi puissante qu'un PC portable.

Apple a présenté l'iPad Pro, une tablette dotée d'un écran de 12,9 pouces (32,77 cm) de diagonale, présentée comme étant presque aussi puissante qu'un PC portable. - Apple

Apple lance une tablette tactile, baptisée iPad Pro, la plus puissante de la gamme et d'un format plus grand que les autres modèles, avec la bénédiction de Microsoft, invité pour présenter sa suite bureautique Office.

Apple relance les ventes faiblissantes de l'iPad avec une tablette, baptisée iPad Pro, dotée d'un écran plus grand et destinée aux entreprises.

Des analystes estiment qu'un écran plus grand peut lui permettre de convaincre certains professionnels d'abandonner leur ordinateur portable au profit d'une tablette.

"Ceci est un iPad Pro, l'iPad le plus puissant que nous ayons jamais créé", a déclaré Tim Cook, pour présenter la tablette tactile.

Confronté au ralentissement des ventes des modèles existants de l'iPad, Apple tente de trouver des relais de croissance sur le marché professionnel, ainsi que les rumeurs le laissaient présager.

L'iPad Pro a un écran de 12,9 pouces de diagonale (32,77 cm) contre 9,7 pouces pour le modèle classique. Pour séduire les professionnels Apple aussi doté d'un clavier physique, "jamais vu", du moins chez Apple.

Microsoft a été invité à présenter ses logiciels sur iPad Pro

Phil Schiller, vice-président du groupe en charge du marketing, a précisé que l'iPad Pro avait des performances comparables à celles d'un ordinateur de bureau, "plus rapides que 80% des ordinateurs portables vendus ces douze derniers mois".

Avec cette tablette, Apple concurrence directement le modèle Surface 3 de Microsoft, modèle taillé pour les professionnels.

L'ironie veut que les développeurs de l'éditeur ont eu les honneurs de la présentation. Invité par Apple, Microsoft a présenté une démonstration de sa suite de logiciels bureautique Office, adaptée à l'iPad Pro.

Une preuve de plus de la stratégie pragmatique de Microsoft qui, sous l'ère de son nouveau PDG, Satya Nadella, n'hésite plus à privilégier la vente de ses logiciels sur tous les matériels et tous les logiciels concurrents.

Des prix plus proches du grand public que du marché professionnel

L'iPad Pro affiche 10 heures d'autonomie, quatre hauts-parleurs et un poids (1,57 livre ou à peu près 712 grammes) et une épaisseur (6,9 mm) minimes.

Enfin, Apple a conçu, pour la première fois, un stylet équipé de capteurs pour détecter son inclinaison et tracer des traits plus ou moins fins.

Quant à l'écran tactile, il est doté d'une technologie capable de réagir différemment selon l'intensité de la pression exercée par l'utilisateur ("force touch").

Paradoxalement, les prix affichés ont de quoi séduire les amateurs et les non-professionnels avec une échelle variant de 799 à 1079 dollars (sans compter les accessoires présentés : 99 dollars pour le stylet et 169 dollars pour le clavier physique.

Pour en savoir plus sur les présentations d'Apple, cliquer sur 01net.com ici

Frédéric Bergé