BFM Business

Apple préparerait un iPhone pliable 

Le géant américain Apple travaillerait sur un téléphone pliable

Le géant américain Apple travaillerait sur un téléphone pliable - Philippe HUGUEN / AFP

Selon un analyste d'une grande entreprise de Wall Street, le géant américain Apple travaillerait sur un smartphone pliable qui sortirait à l'horizon 2020.

Une révolution? Apple plancherait sur un prototype de smartphone pliable avec ses partenaires asiatiques qui devrait sortir d'ici deux ans, selon un analyste de la Bank of America Merrill Lynch.

"Nous nous attendons à ce que les iPhones de cet automne soient en grande partie inchangés pour les versions OLED bien que les changements de taille se soient avérés être un catalyseur dans le passé", écrit Wamsi Mohan dans une note destinée aux clients ce vendredi.

"Nos vérifications suggèrent également qu'Apple travaille avec des fournisseurs sur un téléphone pliable (qui pourrait potentiellement servir de tablette) pour un lancement en 2020”, écrit l’analyste, après avoir rencontré différents fournisseurs Apple en Asie.

Le fantasme du smartphone pliable 

Citant des sources anonymes, un organe de presse coréen avait déclaré en octobre que LG et Apple faisait équipe et pourraient avoir quelque chose en cours d'élaboration. Un brevet a d'ailleurs été déposé par LG qui décrit un "téléphone mobile avec un écran flexible qui peut être plié en deux". Le brevet a été initialement déposé en juillet 2017 avant d'être publié le 12 janvier 2018, a révélé The Verge

Les téléphones pliables sont depuis longtemps considérés par les analystes et les blogueurs comme les objets du futur. Lenovo et Samsung ont déjà fait la démonstration de dispositifs avec des écrans pliables.

Deux modèles Samsung auraient même été présentés en secret au dernier CES, selon The Investor. Pendant un temps, le constructeur coréen avait affirmé que 2018 serait l'année de lancement de son premier smartphone à écran pliable. Mais il s’est récemment montré moins affirmatif. D’autres entreprises ont également déposé des brevets, mais les dispositifs ne se sont pas encore matérialisés.

Pauline Dumonteil