BFM Business

Apple imite Google pour créer son iStreetView

Apple veut accélérer la cadence face à Google. Il se lance dans la création de vues à 360° des environnements routiers.

Apple veut accélérer la cadence face à Google. Il se lance dans la création de vues à 360° des environnements routiers. - Fabrice Coffrini (AFP)

Aux États-Unis, Apple a lâché une flotte de voitures bardées de caméras qui rappellent celles que Google utilise pour numériser les rues et les routes du monde entier.

Dans les rues de San Francisco, il se passe toujours quelque chose, et souvent, en lien avec les nouvelles technologies. Les habitants de la ville californienne découvrent depuis quelques jours de drôles de voitures avec, sur le toit, des caméras qui filment tout ce qu’il y a autour d’elles. Des Google Car qui travaillent pour Google Maps ? Pas vraiment.

En fait, ces véhicules seraient cette fois affrétés par Apple. C’est ce qu’affirme la chaine CBS, qui a détecté ce manège non seulement en Californie, mais aussi à New York (voir vidéo en fin d'article), suscitant le buzz d’un bout à l’autre de la planète. Tout le monde s’interroge sur la stratégie du géant de Cupertino. S’agit-il d’essais de voitures autonomes ou d’une nouvelle stratégie pour faire de Plan, le logiciel de géolocalisation d’Apple, un véritable concurrent de Google Maps ?

La seconde option semble évidemment la plus probable. Elle est même étroitement liée au marché de l’automobile dans lequel le géant californien a déjà un pied avec l’Apple CarPlay.

Des brevets confirment les ambitions d'Apple

Depuis l’arrêt du partenariat entre iOS et Maps, Apple met les bouchées doubles pour créer une application aussi fiable et efficace que celle de Google. Lors de son lancement, en 2012, le pari était loin d’être gagné. Depuis le retard se rattrape. Mais apparemment, Apple veut accélérer la cadence et créer des vues à 360° des environnements routiers pour ne pas laisser à Google la plus grosse part du gâteau.

Ce projet a été lancé dès 2011 avec un brevet qui ne fait aucun doute sur les intentions d’Apple sur le marché de l’automobile. D’autant que le groupe américain a d’autres projets. Il vient par exemple d’obtenir un autre brevet qui va permettre d’ouvrir les portes des véhicules d’abord avec un iPhone, puis certainement aussi avec une Apple Watch.

Pascal Samama