BFM Business

Apple évite la baisse de ses ventes d'IPhone grâce à la Chine

Apple a vendu 44 millions d'iPhone au deuxième trimestre 2014, en grande partie grâce à sa croissance en Chine.

Apple a vendu 44 millions d'iPhone au deuxième trimestre 2014, en grande partie grâce à sa croissance en Chine. - -

Les ventes d'iPhone ont porté Apple au deuxième trimestre. Les résultats publiés par le groupe, mercredi 23 avril, sont supérieurs aux attentes, grâce aux 44 millions de smartphone vendus et à une croissance du marché chinois.

Tim Cook l'a dit: la Chine a vocation à devenir le plus gros marché pour Apple, devant les Etats-Unis. Un pari pas évident puisque là-bas, l'iPhone est concurrencé non seulement par Samsung, mais aussi par une myriade d'acteurs locaux, comme Huawei, Xiaomi ou ZTE, qui proposent des smartphone à des prix défiant toute concurrence.

C'était sans compter sur la puissance de la marque Apple, qui a publié des résultats en hausse, mercredi 23 avril. Les Chinois sont notamment friands des anciens modèles, comme l'iPhone 4, sorti en 2010 et beaucoup moins cher.

Surtout, depuis quelques mois, Apple peut compter sur un partenaire de choix: depuis janvier, l'iPhone est commercialisé chez China Mobile, le plus gros opérateur au monde, avec 760 millions de clients.

6 millions de ventes d'iPhone de plus qu'il y a un an

L'accord a mis des années à se concrétiser, mais visiblement le jeu en valait la chandelle, puisque c'est ce qui permet à Apple d'éviter le carton jaune à Wall Street. Tous les analystes redoutaient une première baisse des ventes du groupe depuis 11 ans.

Mais Apple a écoulé près de 44 millions d'exemplaires de son iPhone, soit 6 millions de plus qu'il y a un an. La Chine offre donc à Apple une forme de sursis.

Car, au-delà des performances commerciales, tous les observateurs du secteur attendent d'Apple des nouveautés : montre connectée, télévision intelligente... Et de nouveaux iPhone qui, si l'on en croit les rumeurs persistantes, seront dotés de grands écrans.

Anthony Morel