BFM Business

Apple dans le collimateur du gendarme de la concurrence

Le gendarme de la concurrence vient de mener un raid chez Apple

Le gendarme de la concurrence vient de mener un raid chez Apple - -

Les magasins d'applications pour téléphones mobiles comme l'App Store "verrouillent le consommateur", déplore le président de l'Autorité de la concurrence Bruno Lasserre.

L'App Store fête ce jeudi 11 juillet ses cinq ans, mais ses beaux jours sont peut être derrière lui. Car le magasin d'appplications pour téléphones mobiles d'Apple est dans le collimateur du gendarme de la concurrence français.

"Nous avons peur d'un modèle qui n'est pas favorable au consommateur, car celui-ci se retrouve durablement verrouillé", a déploré le président de l'Autorité de la concurrence Bruno Lasserre mercredi sur BFM Business.

Oligopole concentré

Certes, l'App Store a des concurrents, comme ceux de Google ou de BlackBerry. Mais cela "reste un oligopole très concentré".

Surtout, une fois que le client a choisi son fournisseur, "il ne peut plus sortir, il est verrouillé dans son choix initial", a expliqué Bruno Lasserre.

L'Autorité de la concurrence a donc lancé une enquête sur le sujet -c'est apparemment la première au monde à le faire. "Nous voulons vérifier que le marché des applications est suffisamment cocnurrentiel, que les éditeurs d'applications peuvent accéder à cet écosystème, et que les tarifs qu'ils payent sont non discriminatoires", avait détaillé Bruno Lasserre quelques heures plus tôt devant la presse.

Raid chez Apple

Un malheur n'arrivant jamais seul, l'Autorité de la concurrence mène aussi une enquête sur les relations entre Apple et ses distributeurs, en raison de la plainte déposée par son revendeur eBizcuss, qui a fait faillite depuis.

C'est dans ce cadre que le gendarme a mené un raid chez la filiale française d'Apple et ses détaillants, comme l'a révélé le 26 juin le site Mac4ever.

Jamal Henni